Nantes : actions contre AXA, partenaire du génocide


La nuit dernière à Nantes, des anonymes ont recouvert de peinture rouge plusieurs agence d’AXA, avec les slogans «Free Gaza, boycott AXA» et «Israël assassin, AXA complice» et nous ont fait parvenir les photos.


Ces actions s’inscrivent dans la campagne mondiale contre le génocide en cours et ses complices, et fait suite à de nombreuses initiatives déjà réalisée à Nantes et ses alentours contre AXA et d’autres partenaires de la colonisation.

AXA est une grande compagnie d’assurance française, la deuxième du monde dans le secteur, et active dans 57 pays, avec plus de 108 millions de clients. Ce géant de l’assurance investit et profite de l’oppression du peuple palestinien par Israël.

En 2020, selon la campagne BDS, AXA avait investi 7 millions de dollars dans trois banques israéliennes liées à l’entreprise de colonisation illégale d’Israël : Bank Leumi, Israel Discount Bank et Mizrahi Tefahot Bank. Ces banques implantent des succursales dans les colonies illégales des territoires palestiniens, fournissant des prêts hypothécaires aux colons et des services financiers aux autorités locales des colonies pour des projets de construction.

Ces banques complices jouent le rôle de «partenaires d’accompagnement» des colonies, en veillant à ce que la banque fournisse à l’entreprise de construction tous les principaux services financiers jusqu’à l’achèvement du projet. Sans ces banques liées à AXA, de nombreux projets de colonisation israéliens illégaux auraient des difficultés à être mis en œuvre.

AXA détient également 9% d’Equitable Holdings (EHQ), qui investit 157 millions de dollars dans 5 banques israéliennes, ainsi que dans la firme Elbit. Elbit est une entreprise d’armement qui fabrique notamment des drones tueurs, utilisés pour frapper les palestiniens, mais aussi du phosphore blanc, arme chimique utilisée à Gaza, des balles de tireurs d’élite et des pièces d’avions de combat.


Les drones d’Elbit font des ravages depuis le 7 octobre dernier, mais ils avaient déjà assassiné 164 enfants palestiniens à Gaza en 2014.


Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *