«JLM 1 PB» : Les images d’une obsession


Nathalie Saint Cricq, squatte les antennes de France Télévision depuis des années et interviewe avec complaisance les gens de pouvoir.


Elle est la maman du charmant présentateur Benjamin Duhamel sur BFM, qu’elle a eu avec Patrice Duhamel, directeur général de France Télévision et président d’une école de journalisme. Elle est aussi la tante de l’éphémère Ministre de l’Éducation, Amélie Oudéa Castera. Enfin, elle était invitée à un dîner secret à l’Élysée, au début du mouvement contre la réforme des retraites, pour diffuser les éléments de langage du pouvoir. Chez les Saint-Cricq Duhamel, la politique et les médias, c’est une affaire de famille.

Le 9 juin 2024, sur une chaîne de télévision du service public, alors que la dissolution de l’Assemblée venait d’être annoncée et que l’extrême droite est aux portes du pouvoir, l’élue insoumise Mathilde Panot et le socialiste Olivier Faure étaient sur le plateau.

Après plusieurs minutes sans que Jean-Luc Mélenchon ne soit évoqué ni insulté, ce qui est rare, la journaliste Nathalie Saint-Cricq a tenté de communiquer discrètement avec les présentateurs en direct, en leur montrant une bout de papier où elle avait gribouillé «JLM 1 PB», soit «Jean-Luc Mélenchon, un problème».


Ce détail repéré par Le Media montre l’obsession maladive des chiens de gardes autour du leader insoumis, et plus généralement leur acharnement à salir et diviser toute possibilité d’alternative au fascisme et à l’ultra-libéralisme.


Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.

3 réflexions au sujet de « «JLM 1 PB» : Les images d’une obsession »

  1. Sur France Info le 1er mars, Gilles Bornstein apostrophait Manuel Bompard, après la campagne de LFI et les affiches fameuses: « Nathalie Saint-Cricq, elle est votre adversaire comme Vincent Bolloré ou comme les racistes ?! »
    Quelle comédie

  2. Il est tout à fait possible de faire comme St-Cricq : MLP 1 PB = Marine Le Pen, un problème. Le RN est arrivé en tête des élections européennes et comme Macron est le président des riches et que la grande bourgeoisie reste fidele à son histoire, alors il dissous l’assemblée nationale pour offrir à la grande bourgeoisie et aux milliardaires un gouvernement d’extrême droite, avec un parti hérité de Jean Marie Lepen et de Pierre Bousquet, un Waffen SS.
    La France est donc en pleine “Renaissance” de la République de Weimar à sa fin et certain.e.s sont même venus lui dire que c’était courageux.

  3. Espérons que, si les législatives envoient un nouveau front populaire à l’AN on balaiera ces nuisibles, qu’on leur demandera des comptes, qu’ils seront jugés et châtiés comme ils le méritent et, surtout,qu’il soit fait en sorte que plus jamais ils puissent accaparer les places. Pour cela il FAUT IMPERATIVEMENT une loi sur les media style CNR mais que cette fois elle soit appliquée, et CONTRAIGNANTE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *