Budget macroniste : 1,6 milliard en moins pour l’enseignement, 1,4 milliard jeté dans la Seine

Dans l'eau de la Seine s'écoule le budget de l'école

C’était l’un des derniers forfaits de la bande de malfaiteurs Macroniste : Bruno Le Maire avait annoncé un gigantesque plan d’austérité au mois de février, avec 10 milliards d’euros de coupe dans le budget des services publics. Ces «économies», les macronistes les ont taillées dans le domaine du savoir et de l’enseignement : 692 millions en moins pour l’Éducation Nationale, qui est déjà en train de s’effondrer, et 904 millions en moins pour l’enseignement supérieur et la recherche, alors que les facs galèrent déjà et que de nombreux bacheliers n’y trouvent aucune place.

Le collectif Nos services publics estimait que de telles coupes représentent 8000 postes en moins dans l’éducation et 7500 dans l’Enseignement supérieur. La CGT Educ’action évoque aussi 4600 postes d’AED et d’AESH en moins. Il s’agit des assistants d’éducation et accompagnants d’élèves en situation de handicap, essentiels pour scolariser les élèves les plus en difficulté. Le macronisme, c’est la bourgeoisie la plus dure, celle qui sacrifie l’éducation, donc l’avenir de la jeunesse, mais continue d’augmenter le budget de l’armée et de la police. Moins de livres et plus de matraques.

En parallèle, dans le cadre des grands projets inutiles pour les Jeux Olympiques de Paris, la promesse de «rendre la Seine baignable» cet été pour les épreuves de natation. Pour cela, l’État a mis les grands moyens : 1,4 milliard d’euro, pour un caprice. Non pas que dépolluer la Seine soit une mauvaise idée, mais ici il ne s’agit que d’esbroufe dans le cadre d’une grande cérémonie olympique, alors que cela pouvait se faire progressivement.

Macron et la maire de Paris Hidalgo avaient ainsi promis de se baigner dans la Seine. Un rendez-vous reporté, et même évincé par la campagne électorale : la dissolution les a sauvés.

En effet, les concentrations d’Escherichia coli, une bactérie d’origine fécale, qui peuvent causer des intoxications, sont largement au-dessus des normes exigées par la Fédération internationale de natation.


Macron supprime des postes de profs mais injecte l’argent public… littéralement dans de la merde.


Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *