Macron réécrit le réel en direct


Quelques jours avant le second tour des législatives, Macron confiait à plusieurs membres de son entourage son intention de nommer Jordan Bardella Premier Ministre même si le RN arrivait en tête sans obtenir de majorité absolue. Macron exprimait ainsi publiquement sa volonté de gouverner avec l’extrême droite, alors qu’ils n’en avait pas l’obligation.


macron réécrit le réel en direct

Grâce à une intense mobilisation qui a déjoué tous les pronostics, c’est le Nouveau Front Populaire qui est arrivé en tête, et le RN en troisième position. Voyant que son plan s’effondrait, Macron a boudé, il est resté silencieux pendant trois jours. Ce mercredi, il vient d’envoyer à la presse une lettre délirante, expliquant que «personne ne l’a emporté» lors de ces élection. La gauche, c’est personne. Il piétine ainsi la première force politique du Parlement et plus de 9 millions d’électeurs.

Le macronisme est un trumpisme, une réécriture permanente du réel par un récit alternatif, et ce depuis des années.

En 2019, alors que des milliers de vidéos montraient des violences policières abominables, il s’exclamait : «ne parlez pas de violences policières, c’est inacceptable».

Deux ans plus tard, il promettait qu’il n’y aurait pas de Pass sanitaire, avant de l’imposer de la manière la plus brutale qui soit. Puis, au moment des présidentielles de 2022, qu’il ne toucherait pas aux retraites, avant de les attaquer violemment contre l’avis de l’écrasante majorité de la population. Il y a encore quelques semaines, il prenait la défense de Gérard Depardieu accusé de viols, qui avait tenu des propos pédocriminels face caméra, avant d’assurer qu’il ne l’avait jamais défendu peu après.

Macron se moque du réel, des faits et de la vérité. C’est un enfant capricieux, un autocrate forcené. Et un forcené, ça se déloge.


Macron se moque du réel, des faits et de la vérité. C’est un enfant capricieux, un autocrate forcené. Et un forcené, ça se déloge.


Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.

3 réflexions au sujet de « Macron réécrit le réel en direct »

  1. Bonjour Contre Attaque il est plus facile de déloger une ex femme de ménage comme Rachel KéKé ou une ex Aide Soignante comme Caroline Fiat que le président des raclures de la sous bourgeoisie et de la bourgeoisie.

  2. Si personne n’a gagné alors tout le monde a perdu … où presque :
    certains ont obtenu l’assurance que le cadre institutionnel ne change surtout pas et qu’ils vont pouvoir continuer à en profiter et continuer le pillage en règles. Renflement brun va continuer à faire de la dette : Mr Fink Wins !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *