Nantes : solidarité antifasciste


Premier récit partiel et partial de la manifestation en hommage à Clément


Vers 18h30, plus de 1000 personnes se rassemblent spontanément à Nantes ce jeudi soir en hommage à Clément, assassiné en plein Paris par des nazis.

Le rendez-vous est lancé à la croisée des trams en début de soirée : en pleine heure de pointe, tous les transports de la métropole sont bloqués en solidarité.

Dans une chaleur lourde, derrière une banderole « Justice pour Clément », le cortège, dynamique, déterminé, exprimant tristesse et rage, s’élance dans le centre ville.

« Justice/vengeance pour Clément »

« Les fascistes assassinent, Police complice »

« Les fachos en enfer, l’UMP juste derrière »

« Nantes est antifa »

« No Pasaran ! / Alerta Antifascista ! »

Sont quelques slogans criés dans les rues, également abondamment taguées et recouvertes d’autocollants.

Les rangées de flics anti-émeute protégeant la mairie sont prises à partie, la tension est forte.

Dans le centre ville bourgeois, Place Graslin, après avoir écarté les barrières du dernier « aménagement urbain » de la métropole, les manifestant-e-s rejoignent la fameuse Librairie d’extrême droite Dobrée. Quelques flics tentant de protéger l’enseigne sont chassés sans ménagement, et la vitrine fasciste vandalisée.

Cette première riposte spontanée à Nantes était conséquente, populaire et déterminée.

Hommage à Clément.

Nantes est antifasciste. Flics et fachos : hors de nos vies !

Prochaines manifestations prévues demain soir et samedi à 16H Place Royale. Soyons nombreu-x-ses.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.