Au lendemain des attentats, l’extrême droite sème la terreur


En pleine période d’État d’Urgence, des néo-nazis ont pu manifester et provoquer une émeute raciste au beau milieu de la Bretagne.


Une manifestation «contre les étrangers» était organisée à Pontivy, dans le Morbihan samedi 14 novembre. Alors qu’à Nantes le même jour, lors d’un défilé antiraciste, la police à mis une pression maximale sur le défilé, et interpellé un manifestant, le rassemblement d’extrême droite a bénéficié d’une complaisance totale des autorité.

Les organisateurs, les membres du groupuscule néo-nazi breton ADSAV, on utilisé des engins pyrotechniques, incendiaires et explosifs. Ils ont agressé et blessé des lycéens, brûlant les cheveux d’une adolescente, et gazant des mineurs. Un homme d’origine maghrébine a été passé à tabac, ainsi que des passants. La population, terrorisée, a du se réfugier dans des commerces et des cafés. Et le plus incroyable : aucune arrestation, aucun écho médiatique ! Imaginez le retentissement considérable si une telle violence avait été commise par des militants de gauche, ou des musulmans, en période d’État d’Urgence !

Pourtant, le groupuscule ADSAV est connu. Son leader, Ronan Le Gall, intervient fréquemment dans les médias. Cela fait d’ailleurs plusieurs fois que ce groupe provoque des violences, et tente de terroriser des militant-e-s de gauche. Il y a quelques semaines, ADSAV avait déjà commis des violences à Brest, encore une fois, sans être inquiété. Auparavant, un membre de ce même groupuscule, par ailleurs surveillant de prison, avait été condamné pour des saluts nazis et des agressions raciales à Nantes.

Pourquoi personne n’en parle ? Qui essaie de protéger ces militants violents d’extrême droite ?


Source :
– Un article de France Bleu : https://www.francebleu.fr/infos/societe/manifestation-anti-etrangers-pontivy-ils-se-sont-defoules-sur-un-passant-d-origine-maghrebine-1447579236

– Le témoignage de témoins présents à Pontivy : http://lahorde.samizdat.net/2015/11/16/pontivy-temoignage-sur-la-manif-dadsav-anti-migrants/

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.