Qui est Bruno Retailleau ?

Celui qui vient de s’emparer du trône de la Région Pays-de-Loire, jusqu’alors possédé sans partage par le batracien socialiste Jacques Auxiette, est un pur produit du terroir vendéen. Après avoir fait ses premiers pas au Puy-du-Fou, Bruno est repéré dès l’age de 16 ans par le preux Philippe de Villiers, avec qui il mène des joutes épiques, par exemple en retirant les subventions à un court-métrage sur l’homosexualité.

Dès le soir de sa victoire électorale, dimanche 13 décembre, le poulain de la droite extrême ligérienne s’empresse de féliciter Jacques Auxiette, «un bon président de région», et reçoit en retour les acclamations de Philippe Grosvalet, président socialiste de Loire-Atlantique, qui évoque de «grands défis […] notamment sur le plan économique, de la formation ou des transports». Tout baigne entre le PS et les Républicains dans l’estuaire de la Loire.

À quoi sert Bruno Retailleau ?

Catholique intégriste, ce villiériste n’est pas seulement un fervent opposant au mariage pour tous. Il est aussi un obsédé de l’Ordre. Brandissant son étendard, il s’est fixé pour priorité de faire expulser la ZAD le plus vite possible, en déclarant notamment qu’il lui «appartient que l’ordre règne». Dans cette optique, il rencontre dès ce mardi le caporal Manuel Valls pour obtenir la fameuse invasion militaire du bocage afin “que la ZAD soit évacuée le plus rapidement possible et que les travaux soient lancés dans la foulée”.

Quel est le sens des aboiements de Retailleau ?

Une chose est sûre, malgré ses gesticulations, Bruno Retailleau n’a en aucun cas le pouvoir de faire évacuer les occupant-es de Notre-Dame-des-Landes. Cette décision revient au gouvernement, et à lui seul.

En revanche, on peut légitimement s’interroger sur le rôle médiatique incarné par le nouveau président de la région. Le dossier d’aéroport pourrit depuis des années la tambouille électoraliste des barons socialistes et écologistes. C’est désormais la droite qui montera au front sur ce dossier épineux. La gauche locale n’a-t-elle pas tout intérêt à laisser croire que ce président de droite se salit les mains sur la ZAD pour mieux mimer l’unité de la gauche une fois le sale boulot effectué – d’autant plus que les échéances électorales locales sont passées ?


Sources :
– Grosvalet félicite Retailleau : http://www.nantes.maville.com/actu/actudet_-elections-regionales.-philippe-grosvalet-felicite-bruno-retailleau_fil-2886238_actu.Htm

– Retailleau : « il m’appartient que l’ordre règne » http://www.nantes.maville.com/actu/actudet_-elections-regionales.-nddl-bruno-retailleau-appellera-manuel-valls_fil-2886315_actu.Htm

– Puy-du-Fou et de Villiers : http://www.nantes.maville.com/actu/actudet_-regionales.-bruno-retailleau-l-emancipe-des-pays-de-la-loire_fil-2886464_actu.Htm

– Une rencontre Valls Retailleau pour parler de l’évacuation de la ZAD : http://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/nantes-44000/projet-daeroport-bruno-retailleau-rencontre-manuel-valls-demain-3917790

– 1998, un élu villiériste torpille une subvention pour «pornographie». La région Pays-de-Loire avait voté une aide de 100.000 F à un moyen métrage évoquant l’homosexualité. http://next.liberation.fr/culture/1998/10/17/un-elu-villieriste-torpille-une-subvention-pour-pornographie-la-region-pays-de-loire-avait-vote-une-_248381

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.