Ni violences policières, ni extrême droite : solidarité !


Vous avez probablement vu passer sur internet un montage récupérant ces deux photos, sans en expliquer le contexte :


  • En 2013, Quentin manifeste à Grenoble. Il est pompier, et exige des meilleures conditions de travail. La police charge, et tire des balles en caoutchouc. Quentin perd son œil.
  • En 2017, Théo est violé à Aulnay-sous-Bois à l’aide d’une matraque télescopique. Il est gravement blessé.

Les racistes viennent de tenter une immonde récupération de ces deux cas extrêmement graves de violences policières, en prétendant que Quentin aurait été “éborgné par la racaille”. Non content de récupérer le drame de Quentin et de mentir de façon abjecte, il s’agit pour les fachos d’opposer les souffrances d’un homme noir et d’un homme blanc, tous deux grièvement blessés. D’opposer une concurrence raciale entre les blessures. Pourtant, Quentin et Théo ont été ciblés par les mêmes agresseurs : les forces de l’ordre. Du reste, dans ces deux affaires, aucun policier n’a, pour l’instant, été condamné. Impunité totale !

Le montage mensonger fait immédiatement le buzz, il est partagé plusieurs centaines de milliers de fois par la fachosphère. Vu des millions de fois ! L’arnaque fonctionne.

Dans la rue comme sur internet : pas un pas en arrière face aux manipulations fascistes ! Solidarité !


Retour sur la manipulation incroyable mais vraie des fachos : http://www.liberation.fr/desintox/2017/02/28/non-quentin-le-pompier-n-a-pas-eu-l-oeil-creve-par-la-racaille_1551607

Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don