De la ZAD à Aulnay


De Seine-Saint-Denis à la Loire-Atlantique, rencontre des révoltes. Big up !


  • «Alors, ouais, eux ils vivent dans leur forêt et nous dans notre cité mais ils ne votent pas, on ne vote pas non plus. Ils voient la politique comme de la merde, on voit la politique comme de la merde. Ils n’aiment pas les keufs, on n’aime pas les keufs.»
  • «Tout est bien organisé, bien construit. Ils produisent eux-mêmes leurs fruits et légumes, des buffets à prix libre, une bibliothèque en plein milieu d’une forêt… On a même croisé des migrants qui se sentaient mieux que dans les centres d’accueil car ils pouvaient cultiver la terre, un peu comme au bled.»
  • «Les zadistes ont changé notre vie », renchérit Hadama, qui dit désormais s’inspirer de l’organisation horizontale découverte là-bas pour organiser ses réunions au Galion. «On est tous égaux, pas de chef».
  • «On ne veut plus de constructions en béton ici. À la place, il faudrait faire des réquisitions des nombreux logements vides.»
  • «Bientôt ce sera un truc : les mecs des quartiers populaires iront à la ZAD. Ça va juste être normal.»

Source : https://www.streetpress.com/sujet/1509982774-convergence-zad-notre-dame-des-landes-aulnay

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.