Chasse aux sorcières à l’Université de Nantes

Un professeur de l’université de Nantes est officiellement suspendu jusqu’en octobre pour… avoir soutenu le mouvement étudiant contre la sélection !

Les méthodes managériales les plus violentes sont désormais appliquées dans les facs.

Pendant ce temps, les enseignants d’extrême droite qui avaient tabassés des étudiants dans un amphithéâtre à Montpellier n’ont pas été sanctionnés.


Un article de Libération à lire ici.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.