Acte 20 : bloquons les usines d’armes qui nous mutilent !


Ce week-end, agissez utile : toutes et tous à Précigné


Une femme de 80 ans tuée par une grenade. 5 mains arrachées. 22 manifestants éborgnés. Des centaines de personnes mutilées par des tirs au visage. Des milliers de blessés. C’est le bilan de la guerre menée par le gouvernement Macron contre son propre peuple, depuis 4 mois.

Ce bilan, nous le devons à l’entreprise Alsetex, qui fabrique les grenades explosives, les grenades de désencerclement, les balles en caoutchouc, les lacrymogènes. Cette entreprise gagne des millions sur la souffrance. Sur la répression violente des révoltes.

Alors ce week-end, pour l’Acte XX, plutôt que de faire des ronds dans des rues saturées de gaz, allons bloquer l’usine !

C’est dans la Sarthe, à 45 minutes du Mans, à1h30 de Nantes et de Rennes, à 2h30 de Paris… Au carrefour du grand Ouest.

  • Vendredi 29 mars: Marche avec les blessés. Rendez-vous à 10h à la mairie de Précigné, pour une défilé avec les blessés par la police.
  • Samedi 30 mars : assiégeons l’usine. Rendez-vous à midi à Louailles (commune voisine de Précigné).

Dans tous les cas cette action aura une très forte portée symbolique pour tous nos blessés.

Y être nombreux est très important !


Pour celles et ceux qui restent à Nantes : les Gilets Jaunes rejoindront la manifestation pour l’enseignement le matin, et iront distribuer des tracts à la grande braderie l’après-midi.
Toutes les précisions seront diffusées ultérieurement sur cette page ????


Source : Bloquons l’usine Alsetex et toutes les usines d’armement !

Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don