đŸ“»TOUS LES LUNDIS SOIRS : UNE FICTION RADIOPHONIQUE SUR LE « MONDE D’APRÈS »

La « radio sans contact » qui Ă©mettait de Nantes Ă  Notre-Dame-des-Landes pendant le confinement revient sous le nom de « radio full contact ». Tous les lundis soirs, jusqu’Ă  la fĂȘte de la musique, elle propose une Ă©mission radio qui imaginera le « monde post-confinement », Ă  travers une fiction rĂ©aliste.

Le soir de la fĂȘte de la musique, la radio sera en direct des rues de Nantes. Vous pouvez l’Ă©couter sur la FM au 107.9, et sur internet : www.sanscontactfm.com

Voici leur appel :

« “Proposer quelque chose qui ait de la gueule”

Franck Riester le 15 mai 2020, Ă  propos de la fĂȘte de la musique.

Il n’est rien de pire, de plus factice, qu’une fĂȘte sous contrĂŽle. Et dans ces temps tourmentĂ©s on aurait pu croire que la seule fĂȘte de l’étĂ© tolĂ©rĂ©e par Macron allait ressembler Ă  un puits rempli de fous, un spectacle fĂ©odal VendĂ©en qui aurait dĂ©finitivement allumĂ© les projecteurs sur les aspirations profondes de notre prĂ©sident et sur son rapport complexe mais Ă©quivoque Ă  l’Histoire de la France.

Mais aprĂšs la promesse de ce dernier de renouer dans un avenir post-pandĂ©mie avec les chamailleries du 1er mai, c’est au tour du ministre de la culture Franck Riester de se livrer Ă  une proposition du plus bel effet pour annoncer l’édition 2020 de la fĂȘte de la musique, et de le faire en des termes pour le moins invitants si ce n’est carrĂ©ment provocateurs.

Alors peut-ĂȘtre verrons-nous Ă  nouveau des musiciens verbalisĂ©s, des danseurs menottĂ©s, puis la foule gazĂ©e. Et si notre cher Riester semble avoir oubliĂ© la danse macabre des forces de l’ordre qui a provoquĂ© il y a un an Ă  Nantes la mort de Steeve Maia Caniço, personne d’autre que lui et ses complices ne veut subir de nouveau les pratiques meurtriĂšres du « savoir faire français » en matiĂšre d’ordre public.

Depuis le dĂ©but du confinement Ă  Nantes, une radio Ă©phĂ©mĂšre a surgi sur les ondes. Des Ă©missions, du direct, des lectures croisĂ©es, des soirĂ©es arrosĂ©es, une sĂ©rie d’ingrĂ©dients pour parler de ce qui nous arrive, pour tenter d’enfoncer quelques certitudes et pour chercher la sortie de ce tunnel qui semble infini.

AprĂšs deux mois de diffusion, nous envisagions de mettre un terme Ă  ce surgissement radiophonique pour retrouver le chemin de la rue, et voilĂ  que nous est parvenu par on ne sait quel rĂ©seau souterrain une lettre signĂ©e par des experts en physique quantique destituante accompagnant quelques Ă©pisodes du journal d’information de BFM radio datĂ© du mois de juillet prochain. C’est quand le prĂ©sent s’arrĂȘte que le futur s’offre Ă  nous, alors nous avons fait le choix de prolonger de quelques semaines cette radio Ă©phĂ©mĂšre pour partager sur nos ondes avec vous les lundi 25 mai, 1er et 8 juin et le samedi 20 juin prochain Ă  20h tapantes le contenu dĂ©jĂ  controversĂ© de ces journaux de l’aprĂšs. Et pour finir en fanfare c’est en direct des rues de Nantes que nos Ă©quipes suivront la fĂȘte de la musique qui pourrait bien cette annĂ©e ressembler Ă  un sĂ©isme d’une telle puissance qu’il fasse pĂ©ter l’Ă©chelle de Riester dans le dĂ©sastreen cours.

Mais avant de vous faire goĂ»ter les contenus surprenants de nos dĂ©vouĂ©s confrĂšres, il nous a semblĂ© nĂ©cessaire de vous donner accĂšs Ă  la lettre de cet ubuesque comitĂ© d’experts.

« Chers amis, bonsoir.

Suite Ă  l’Ă©coute d’un journal d’information venu du 13 juillet 2020, il nous a semblĂ© important d’Ă©clairer nos contemporains sur les possibles liĂ©s au non-Ă©vĂšnement que l’on appelle encore en France « fĂȘte de la musique » annoncĂ© a la date du dimanche 21 juin 2020. Ce journal, dont les titres font Ă©tat d’une situation aussi dystopique que dĂ©sirable dans l’hexagone et dans le monde, semble en effet insister sur cette date. DĂ©crite Ă  de nombreuse reprises comme Ă©tant le point de dĂ©part d’une sĂ©rie de bouleversements, bons et mauvais, de tout ce qui prĂ©existait. Il semblerait qu’il nous faille prendre la mesure de l’enjeu qu’elle reprĂ©sente. Pour nous prĂ©parer au mieux Ă  cette date historique, nous vous transmettons ces quatre Ă©ditions qui prĂ©figurent notre futur proche en annonçant des lendemains qui hurlent ! »

Pour nous retrouver ces prochaines semaines les lundi de 20h Ă  22h et le week-end des 20 et 21 juin :

Sur les ondes nantaises : 107.9

Sur internet : www.sanscontactfm.com »