🔵 LA FILLE DE BRIGITTE MACRON CRÉE UNE ÉCOLE PRIVÉE À 9500€ L’ANNÉE AVEC UN PROFESSEUR NÉO-NAZI

« Tiphaine Auzière suit les traces de sa mère, Brigitte Macron » Ă©crit avec gourmandise Le Figaro. La belle-fille du prĂ©sident, qui passe de plus en plus rĂ©gulièrement dans les mĂ©dias pour donner son avis sur l’actualitĂ©, est prĂ©sidente d’un Ă©tablissement privĂ© hors contrat dans le XVIe arrondissement de Paris. Rien d’Ă©tonnant : elle fait partie de cette grande bourgeoisie sĂ©paratiste qui dynamite l’Ă©cole publique pour crĂ©er, Ă  cĂ´tĂ©, des Ă©tablissements haut de gamme rĂ©servĂ©s aux plus riches. Prix de l’annĂ©e ? 9 500€. Vers un modèle Ă  l’amĂ©ricaine, avec des Ă©tablissements publics Ă  l’abandon, et des collèges et lycĂ©es privĂ©s pour les familles qui ont les moyens.

Plus troublant, le secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral de ce lycĂ©e privĂ© est Christophe Cadet, un individu qui Ă©tait Ă  la tĂŞte d’un autre Ă©tablissement, l’Institution catholique Saint-Jean de Douai, impliquĂ©e dans plusieurs affaires de pĂ©dophilie. Cet homme a Ă©tĂ© licenciĂ© de l’Ă©tablissement en 2011 pour une « gestion financière hasardeuse ».

Enfin, la belle fille d’Emmanuel Macron recrute Pascal Gauchon pour « donner des cours de gĂ©opolitique ». Pascal Gauchon est une figure cĂ©lèbre du nĂ©o-nazisme français. Il fait partie des fondateurs du Parti des forces nouvelles, un groupuscule nĂ©ofasciste situĂ© Ă  droite du Front National. Il a Ă©galement militĂ© au sein de l’extrĂŞme droite violente au GUD, et a collaborĂ© avec les nĂ©o-fascistes italiens. Il a aussi Ă©crit dans la « revue d’histoire du fascisme », une revue nĂ©o-nazie des annĂ©es 1970. Enfin, Gauchon travaille aujourd’hui pour une autre Ă©cole privĂ©e : « l’ISSEP », l’Ă©cole d’extrĂŞme droite fondĂ©e par Marion MarĂ©chal Le Pen.

Après les allusions rĂ©pĂ©tĂ©es au PĂ©tainisme du prĂ©sident, les mesures autoritaires et racistes du gouvernement, le cercle familial de Macron proche d’un nĂ©o-nazi. Le Macro-lepĂ©nisme s’installe. Le marigot du pouvoir politique et mĂ©diatique est colonisĂ© par l’extrĂŞme droite.

Source : https://etudiant.lefigaro.fr/…/la-fille-de-brigitte…/