UNE SEMAINE EN FRANCE : VERS LE FASCISME ? ☠️

Puisque tout s’accélère et que chaque jour porte son lot d’informations préoccupantes, un rappel hebdomadaire. 10 symptômes vus cette semaine, d’une forme de fascisme qui semble s’installer rapidement en France. Ne restons pas tétanisés, réagissons !

1 – La préfecture de police de Paris offre un soutien financier, avec l’argent public, à la bande de policiers racistes qui a tabassé, gazé et arrêté, sous l’œil d’une caméra, un producteur de musique noir.

2 – Le gouvernement impose sans débats des décrets pour élargir le fichage de la population, et enregistrer les opinions politiques, les convictions philosophiques et religieuses, les appartenance syndicale, les comportements et habitudes de vie, les déplacements, les pratiques sportives, les activités sur les réseaux sociaux…

3 – La loi autoritaire dite « loi AVIA », qui permet de censurer en temps réel les réseaux sociaux, et qui avait été bloquée par le conseil constitutionnel est réintroduite dans la « loi séparatisme » destinée à stigmatiser les musulmans et musulmanes.

4 – Le ministre de la Justice annonce la possibilité de comparution immédiate pour ceux « qui diffusent la haine sur les réseaux sociaux » et précise que les journalistes sont exclus de cette disposition

5 – Macron reçoit en grandes pompes à l’Élysée le dictateur Égyptien Al Sissi, lui offre une médaille, et interdit les médias d’assister à la fête. C’est la télévision d’État Égyptienne qui retransmet l’événement. Sur TF1, on retiendra cette phrase d’un journaliste « pour la première fois on aura du aller sur le site d’un pays autoritaire pour savoir ce qui se passait à l’Élysée ».

6- Un policier est renversé par la voiture d’un se des collègues de la BAC. Darmanin ment en direct à la télévision, en prétendant qu’il s’agit d’un « chauffard », et invente une « tentative d’assassinat ».

7 -Des policiers manifestent nuit et jour à Nantes comme ailleurs pour réclamer le droit de tuer les manifestants et d’avoir encore plus de soutien du pouvoir. A Nantes, les autres manifestations interdites par le Préfet.

8- 7 militants qualifiés « d’ultra-gauche » arrêtés pour terrorisme, à partir d’intentions : selon les autorités, ils sont « soupçonnés d’avoir envisagé des actions violentes, ciblant notamment des policiers, sans qu’un projet précis de passage à l’acte ait été identifié à ce stade ». Soupçonnés, envisagé, notamment, sans projet. Ils sont mis en prison à partir de cette absence d’éléments. Quelques jours plus tôt, Macron avait donné l’ordre de « casser du black bloc ».

9 – L’extrême droite matin, midi et soir jusqu’à la nausée, sur toutes les télévisions et les radios dominantes Comme chaque semaine depuis des années.

10 – Le gouvernement annonce qu’il met la France sous couvre-feu à partir de mardi, et annule le Réveillon du Premier de l’An.

Et tout ça en 7 jours seulement. Vous en voulez encore ?