Grande-Synthe : encore des familles expulsées et des tentes détruites

Pendant que tout le monde s’offusque, à juste titre, face aux agissements de l’extrême droite américaine, les politiques racistes et inhumaines continuent d’être appliquées en France par le gouvernement Macron.

Ce jeudi, à Grande-Synthe, près de Dunkerque, une nouvelle expulsion de familles d’exilés survivant dans des tentes était organisée : 22 fourgons de CRS, des équipes chargées de saisir et détruire le campement, 100 tentes volées par les autorités, certaines lacérées. Les équipes de bénévoles, ont empêchées d’observer l’opération, comme les journalistes.

L’image du jour, terrible, c’est un enfant kurde en pleurs devant un cordon de CRS. Une image quotidienne dans le Nord, alors qu’il fait des températures glaciales.

L’association «Human Rights Observers» a recensé 9 expulsions de lieux de vie au mois de décembre, au moins 724 tentes saisies et 2 arrestations arbitraires lors des opérations. Les droits fondamentaux sont bafoués constamment, y compris pour les mineurs.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.