Confinement dans le sud-est : un pas de plus vers la mort de toute vie sociale


➡️ Le préfet des Alpes Maritimes vient d’annoncer un confinement d’un nouveau type : uniquement le week-end, en plus du couvre-feu à 18h. Une mesure réclamée par les élus de droite extrême qui tiennent le département. Traduction : tout est interdit sauf aller bosser. Le slogan «travaille, consomme, et ferme ta gueule» n’aura jamais été autant d’actualité.


Le confinement sera effectif du vendredi 18h au lundi 6h. Autres infos annoncées par la préfecture : l’interdiction de consommation d’alcool, le renforcement des contrôles à la frontière italienne et dans les aéroports. Les commerces et galeries marchandes de plus de 5000m² devront fermer à compter de demain, sauf les commerces liés à l’alimentation et à la santé.

Il est régulièrement arrivé par le passé que des mesures «exceptionnelles» ou «localisées» soient ensuite généralisées par le gouvernement. Ce durcissement est-il une première étape ? Un test «d’acceptabilité sociale» avant de l’étendre ailleurs ? Quoiqu’il en soit, ce «semi-confinement» hypocrite et liberticide était envisagé il y a un mois par le gouvernement avant qu’il ne change d’avis. À suivre !

Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don