Élections : qu’ils s’en aillent tous

Avec 65% d’abstention au second tour, c’est un record. Les élu.es du scrutin Régional de 2021 n’ont aucune légitimité. Ils ne représentent qu’une portion de 35% des inscrits qui sont allés glisser un bulletin dans une urne. La culpabilisation des abstentionnistes ne sert à rien. Pourquoi aller désigner des maîtres qui n’écoutent jamais, ne rendent aucun compte une fois élus, et qui imposent des décisions impopulaires à coups de 49.3 et de grenades ? La seule leçon de ce vote, c’est le rejet massif de toute la classe politique.

Aucune Région pour LREM qui prend une raclée monumentale avec à peine 3% des inscrit.es. De Rugy baisse même par rapport au premier tour ! Aucune Région pour le RN non plus, pourtant soutenu avec acharnement par la classe médiatique. La droite Macroniste et l’extrême droite Lepéniste cumulent péniblement un quart de votant.es, eux mêmes très minoritaires. Mais ce sont ces deux partis qui imposent leurs mots, leurs idées et leur agenda mortifère dans tous les médias depuis des années.

La droite radicalisée LR remporte de nombreuses régions, notamment les Pays-de-la-Loire. C’est une droite traditionaliste, homophobe et ultra-capitaliste. Avec elle à la tête de la Région nantaise, ce sera un coup d’accélérateur aux projets destructeurs de l’environnement, plus de technopolice et toujours moins de social. Face à cette droite comme au reste des partis, organisons la résistance.


Voter ou pas importe peu, ce qui compte c’est ce qui se joue en dehors des isoloirs, à côté des élections.


Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.