Médecins du Monde s’oppose au Pass Sanitaire : une mesure “discriminatoire”


Médecins du Monde condamne, dans un communiqué publié ce mercredi, le principe d’un pass sanitaire en France. L’ONG le juge «discriminatoire» et appelle à un accès «sans entraves» des personnes les plus précaires à la vaccination.


Médecin du Monde dénonce «toute forme d’opposition et d’inégalité de droits entre personnes vaccinées et non vaccinées, toute forme d’obligation de contrôle par les employeurs, toute entrave à la circulation des personnes ou à leur accès aux lieux de soins, administratifs, ou de culture», et se prononce «contre le pass sanitaire tant que chacun n’aura pas un accès effectif à la vaccination».

L’organisation de solidarité médicale cite le cas des personnes «exclues du soin» ou faisant face à la «fracture numérique ou aux barrières administratives», notamment les personnes sans domicile fixe, migrantes, travailleuses du sexe ou mineures non accompagnées.

Citant la position à ce sujet de la Défenseuse des droits, Médecin du Monde se dit également inquiète d’un «risque de glissement vers des pratiques de surveillance sociale généralisée».


Ces soignants ne s’y trompent pas : le pass sanitaire n’est pas une mesure de soin, c’est une mesure de police et de contrôle.


Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don