Conditionnement mental : les médias complices du fascisme

Le chercheur en informatique et analyste des médias Nicolas Hervé a réalisé une nouvelle enquête statistique sur l’orientation politique des grands médias. Dans son enquête, il comptabilise «le nombre de fois que les noms des candidat-es sont prononcés». Une approche différente de la mesure de temps d’antenne «mais complémentaire». Cela met en lumière de qui parlent les médias, donc de quels sujets. Si l’on cite sans cesse un candidat d’extrême droite, on traitera de ses sujets de prédilection. On le fait exister dans le débat, on l’impose dans les esprits. Au hasard, le Pétainiste Eric Zemmour, cité pas moins de 14 000 fois en quelques semaines dans la presse française l’automne dernier.

L’enquête de Nicolas Hervé montre que la droite et l’extrême-droite sont infiniment plus cités que les candidat-es des mouvements de gauche au sens large. Par exemple, dans les Journaux Télévisés du soir – TF1, France2, France 3 et M6 – que le chercheur estime être «les plus équilibrés», les noms des candidat-es de droite et d’extrême droite – de Macron à Zemmour – occupent 75% des places. Trois quart pour la droite et le fascisme. En ce qui concerne la gauche ou ce qu’il en reste – France Insoumise, PCF, NPA et LO – c’est seulement entre 5 et 6%. Et encore, quand ces candidat-es sont cité-es, c’est généralement pour être critiqué-es.

Le reste des occurrences va aux candidat-es du centre et de centre-gauche – Verts et PS. Pour les chaînes en continu, c’est encore pire : entre 80 et 90% pour la droite et l’extrême droite. Autant dire que les idées anticapitalistes, contre le racisme, contre le sexisme, pour l’égalité… sont littéralement ABSENTES des médias dominants. Ne parlons même pas de discours révolutionnaires, évidemment inexistants. Le climat médiatique est presque exclusivement réactionnaire. Et les escrocs d’extrême droite osent encore se faire passer pour «dissidents», alors qu’ils sont les incarnations de la pensée unique dominante !

Ce pays pourrit par ses élites. Avant de dire que la population française serait raciste, il faut rappeler que les médias promeuvent le racisme et les idées d’extrême droite de façon continuelle depuis des années. Nous subissons un conditionnement mental méthodique. C’est simple : aujourd’hui, pour passer à la télé, il suffit de publier quelques vidéos d’extrême droite sur youtube, ou de faire quelques tweets réactionnaires. Les propriétaires des médias sont des milliardaires favorables au fascisme. Avec une surmédiatisation aussi écrasante de l’extrême droite et une telle disparition de toute idée même mollement de gauche dans les médias dominants, il est étonnant que des candidats du système comme Zemmour et Le Pen ne soient pas plus haut.

Soutenez les médias indépendants, pour faire vivre d’autres voix que le cauchemar ambiant. Lisez Contre-Attaque, rejoignez nous !


L’enquête résumée sur Twitter : https://twitter.com/nrv75/status/1483004943942496257

L’enquête complète : http://www.herve.name/presidentielle

Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don