Rions un peu : le patrimoine présidentiel


Les comptes sont pas bons, Macron


C’est la loi : chaque candidat a dû remplir une «déclaration de patrimoine» certifiée sur l’honneur, et remises au Conseil constitutionnel. La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique l’a diffusée. On y apprend que le Président-candidat Macron déclare 550.000 euros de patrimoine «principalement constitué de comptes bancaires, d’un Livret de développement durable et d’un Livret A». Macron se met en scène en «petit épargnant». C’est touchant.

Sauf qu’en 2014, un article de BFM TV détaille la fortune du nouveau ministre de l’économie de l’époque, Emmanuel Macron : «À seulement 37 ans, Emmanuel Macron apparaît comme l’un des ministres les plus fortunés du gouvernement». Rien qu’en 2011, il avait touché 403.600 euros de salaire chez Rothschild, mais aussi 706.300 euros issus de “bénéfices industriels et commerciaux” et 291.300 euros provenant de “parts de dividendes dans les sociétés du groupe Rothschild”. Donc de la richesse réalisée en spéculant. Au total, 1,4 millions pour la seule année 2011.

«Au cours des 5 mois suivants, le ministre a touché près d’un million d’euros pour ses activités au sein de l’établissement bancaire, qu’il a quitté en mai pour rejoindre l’Élysée» en 2012, lorsque François Hollande est élu. En tant que secrétaire général adjoint, il empoche 100.811 euros, «ce qui porte sa rémunération totale à 1,09 million d’euros en 2012.» Total : 2,4 millions d’euros en 2 ans.

À l’époque, Macron déclare aussi un appartement de 83 m² dans le 15e arrondissement de Paris dont la valeur était estimée en 2014 à 935.000 euros, ainsi qu’une voiture de marque allemande achetée 40.000 euros et un patrimoine financier «d’environ 1,2 million d’euros».

Une fois président, il touche 180.000 euros brut par an soit, sur un quinquennat, quasiment un million d’euros brut. Mais il faut ajouter à cela : le logement gratuit à l’Élysée, les repas gastronomiques gratuits du cuisinier du palais, les chauffeurs, etc. Il s’agit donc d’argent de poche.


Récapitulons : 2,4 millions empochés entre 2011 et 2022, un patrimoine financier de 1,2 million, plus d’1 million d’immobilier étant donné l’augmentation des prix surtout à Paris, près de 1 million d’euros de salaire en tant que président et finalement… 500.000 euros de patrimoine en 2022 ? De qui se moque-t-on ?

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.