Sauvons Liffré, terre menacée par l’exploitation industrielle


Nouveau grand projet inutile et dévastateur du Capital
Via Rennes DTR


Ce week-end du 4 et 5 juin plusieurs événements sont organisés contre l’implantation d’une USINE GÉANTE à la périphérie de Rennes.

Une usine Bridor pour PRODUIRE QUOI ?

Des viennoiseries industrielles et surgelées produites exclusivement POUR L’EXPORT.

Et alors quel est LE PROBLÈME ?

CE PROJET INDUSTRIEL C’EST :

  • 21 hectares de destruction de bocages et de zones humides. L’essentiel de ces hectares seront imperméabilisés.
  • Une consommation de 200.000 mètres cubes d’eau par an (l’équivalent d’une ville de plus de 5000 habitants) alors que le département est placé en état de vigilance sécheresse jusqu’à l’automne…
  • La rotation de 160 camions par jour, le projet ne comprenant pas de voie ferrée.
  • La production est destinée pour plus de 70% à l’exportation internationale !

C’est donc un projet hors-sol et désastreux pour l’écologie, à contre-courant des engagements nécessaires pour limiter notre consommation et réduire nos émissions de CO2. Construit en bordure de deux forêts ce projet menace également la biodiversité locale.

Symbole fort : le vice-président de la communauté de Liffré en charge de l’environnement a démissionné après avoir dénoncé l’impact écologique et l’absence de débat démocratique sur cette implantation.

L’enquête publique a révélé que sur les 260 observations, 88% étaient défavorables au projet !
Malgré l’opposition, l’implantation de l’usine du multi-milliardaire Le Duff – soutenu par les notables locaux – est toujours prévu. Les travaux devraient débuter en fin d’année.


“Pourtant, quelles contributions ou services ces nouveaux emplois sont-ils censés apporter à la qualité de vie des habitant.es de Liffré ? Existe-t-il une demande locale et combien de profils correspondent à ce type d’emplois ? La précarité, l’intérim et les petits salaires permettront-ils aux futurs salarié.es de vivre et d’accéder à la propriété locale ? En travaillant nuit et jour en sur une chaîne de production à température de 4°C pendant combien d’années ? Ou bien ne s’agit-il que de dépanner les étudiants rennais à boucler leurs fins de mois comme l’écrivent les partisans du projet […] Avec celles et ceux qui soutiennent un changement de cap, rassemblons-nous les 4 et 5 juin sur le site du projet pour dire non à la mal bouffe, aux petits boulots sans avenir, aux multinationales qui saccagent nos territoires et nos vies… non au projet d’implantation d’une usine Bridor à Liffré !

Il n’y aura pas d’emploi sur une planète morte.” (Communiqué du week-end de lutte)


Au programme de ce week-end à Liffré des débats, une marche jusqu’au site menacé, des animations et des rencontres…etc

Plus d’infos sur ce week-end : https://facebook.com/events/s/weekend-de-rencontres-contre-b/1174317133393906/

[Liffré se situe à moins de 25km de Rennes, sur la route de Fougères.]

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.