BFM donne des conseils : «Pauvres, mourez en silence»


La chaîne BFM TV, propriété du milliardaire proche de Macron Patrick Drahi, donne des conseils au bon peuple. Alors que les prix explosent, que les salaires stagnent, et que se nourrir et se loger est chaque jour plus compliqué pour des millions de personnes, BFM titre «des astuces pour payer moins».


En plateau, une présentatrice de la chaîne commente les façons «d’économiser en faisant les courses». Parmi les bons conseils de la chaîne, «baisser le regard vers les rayons du bas», donc les rayons avec les produits à bas prix, de mauvaise qualité. Et «ne pas aller faire des courses quand on a faim». Il n’est évidemment pas question de suggérer : «réclamer une augmentation de salaire», «imposer le plafonnement des prix de la nourriture» ou encore «réquisitionner les biens vitaux pour les partager selon les besoins». Ce qui serait des mesures d’urgence et de bon sens.

Le pouvoir en place et ses organes de presse nous écrasent économiquement et ajoutent des conseils humiliants. Pour rappel, les achats de voitures de luxe et de yachts ont explosé ces dernières années. Les actionnaires font des profits records. Mais les pauvres devraient «regarder les rayons du bas» au supermarché. En clair, mourez en silence et restez sage.

Avant d’être président, Macron avait gagné 2,7 millions d’euros bruts entre 2011 et 2013 chez Rothschild, mais déclarait un patrimoine quasi nul en 2014, lorsqu’il est devenu ministre. Cela signifierait une dilapidation d’environ 1 Smic par jour durant 3 ans. Durant son premier mandat, il prétend qu’il ne s’est pas enrichi en 5 ans, alors qu’il est nourri, logé, blanchi à l’Élysée, mais aussi protégé et conduit, tout en gagnant 15.203 € bruts mensuels. De l’argent de poche. Où est passé cet argent ? Macron aurait dépensé un demi Smic quotidiennement pendant 5 ans de présidence ?


Chers pauvres, continuez à vous serrer la ceinture en courbant l’échine, le champagne est bon dans les palais du pouvoir.


Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.