5 ANS DE «BARRAGE»

➡️ Nommer ministres des anciens de l’Action Française (Darmanin) et du GUD (Nathalie Loiseau)
➡️ Voter la loi «asile et immigration» avec le FN
➡️ Réhabiliter Maurras et Pétain
➡️ Appeler Zemmour pendant 30 minutes pour lui dire son «soutien», et lui commander une «note» sur l’immigration
➡️ Donner une interview de complaisance à Valeurs Actuelles en tenant des propos d’extrême droite
➡️ Trouver Le Pen «trop molle» sur l’Islam
➡️ Mettre en prison les antifascistes
➡️ Faire des sorties racistes sur les «kwassa kwassa»
➡️ Voter des lois violemment islamophobes
➡️ Dissoudre des associations anti-colonialistes, s’en prendre aux médias indépendants
➡️ Militariser la police, lui donner les pleins pouvoirs
➡️ Semer un désespoir social total, réprimer de façon sanguinaire toutes les luttes pour la justice
➡️ Qualifier toutes les contestations de «complotistes»
➡️ Appeler à faire barrage à la gauche

Résultat : Marine Le Pen à 40%, et 90 députés néofascistes au Parlement. C’est ça, le bilan de Macron. L’inverse d’un barrage : une autoroute vers le fascisme.