SNU : Jeunesses Macroniennes


Endoctrinement militaire et punitions collectives de mineurs


➡️ Les faits ont eu lieu le mardi 5 juillet à Strasbourg. Il fait nuit, il est 22h30, lorsque 130 adolescents enrôlés dans le Service National Universel sont appelés à descendre dans la cours d’un lycée où ils effectuent le service. Un ancien lieutenant-colonel et directeur adjoint de la session va les punir. Une punition collective d’adolescents de 15 à 17 ans pour la faute commise par deux jeunes filles. Elles ont été aperçues dans le dortoir des garçons.

➡️ «Ils étaient près de cent trente à faire des pompes et du gainage, dehors. Une fille était en pleurs, obligée de faire les exercices alors qu’elle se plaignait de maux de ventre déjà dans la journée. Plusieurs gamins sont rentrés en pleurs», témoigne une jeune femme. Une vidéo montre la punition.

➡️ Dès 2019, lors d’une des sessions expérimentales du SNU, des adolescents avaient dû réaliser des pompes en guise de punition. Leur faute ? «Un jeune du groupe a été surpris les mains dans les poches : Punition pour tous le monde.»

➡️ Le 18 juin 2022 en Normandie, une équipe de jeunes du SNU a été forcée de rester au garde à vous lors de cérémonies militaires, en pleine canicule. 31 jeunes ont fini aux urgences, victimes de coups de chauds et d’insolations.

➡️ Pour mettre au pas la jeunesse, les moyens sont illimités. Ces «stages» macronistes encadrés par des militaires coûtent déjà 1,7 milliard d’euros.

➡️ À terme, entre 3 et 6 milliards d’euros par an seront dilapidés pour imposer le Service National Universel à toute une classe d’âge, une forme de service militaire visant à endoctriner les jeunes. Le tout en prenant l’argent de l’Éducation Nationale pour le transférer à l’armée. Alors même que les classes sont surchargées et que les enseignants n’ont pas les moyens de donner cours dans des conditions décentes.

➡️ L’idée est simple : formater les adolescent-es en leur distribuant des uniformes, en leur faisant hisser des drapeaux en rangs et en leur bourrant le crane avec des idées réactionnaires. Les jeunesses Macroniennes. Le régime se militarise et impose sa propagande partout. En l’occurrence, dès le lycées. La jeunesse n’a que deux options : se mettre au garde à vous ou finir en garde à vue.


Source : https://www.mediapart.fr/journal/france/130722/service-national-universel-la-punition-collective-nocturne-dans-un-lycee-strasbourgeois-passe-mal

Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don