Canicule : Macron reçoit le président des EAU et relance le charbon et le gaz de schiste


«Make our planet great again»


Lundi 18 juillet 2022 a été une journée historique en France : des records de chaleur ont été battus dans des dizaines de villes, avec notamment plus de 42°C à Nantes, et des incendies géants ont fait rage jusqu’en Normandie. Face au climat qui s’affole, quelle a été la réaction du Président français ? Le jour même, il recevait le Président des Émirats Arabes Unis pour importer du diesel et il proposait une loi pour relancer le charbon et construire un terminal méthanier.


Explications :


Accueillir le président des Émirats

Ce pays du golfe est l’un des premiers producteurs de pétrole au monde. Son président, Mohammed Ben Zayed Al-Nahyane, est un proche du tyran égyptien Al-Sissi qui a liquidé le processus révolutionnaire dans le pays. Il enferme aux Émirats les journalistes critiques, et a transformé l’État en Régime policier, avec une cybersurveillance généralisée et un quadrillage des villes par les caméras. Dans ce pays, le général Al-Raisi était à la tête des forces de répression pratiquant la détention arbitraire systématique et la mutilation des opposants au régime. Il est visé par plusieurs plaintes pour «torture». Le militaire, toujours en fonction, a été nommé récemment à la tête d’Interpol, avec la bienveillance de la France. En décembre dernier, les Émirats signaient l’achat de 80 avions de combat Rafale à la France pour 14 milliards d’euros. Quel était le but de cette nouvelle rencontre diplomatique en pleine canicule ? Macron veut conclure des accords commerciaux pour pouvoir importer du diesel en provenance de ce pays, dans un contexte de hausse des prix du pétrole. Ces dernières années, le pays du golfe a vendu des quantités record de carburant à la France, mais pas encore de diesel.

Relancer les industries mortifères

Le même jour, une loi voulue par Macron était examinée à l’Assemblée Nationale. La loi dite «pouvoir d’achat». Elle contient des mesures écocidaires. Elles prévoit notamment le relancer l’industrie du charbon – c’est à dire la réouverture des centrales à charbon en augmentant les seuils d’émissions autorisées – et la production d’hydrocarbures. Mais aussi l’installation d’un terminal méthanier flottant au Havre pour importer du gaz de schiste américain. Ce gaz est un désastre écologique absolu, détruisant durablement les sols dont il est extrait en fracturant les couches géologiques, empoisonnant l’eau et la terre, et émettant énormément de CO2 comme les autres énergies fossiles.

Nous fonçons droit dans le mur. Plutôt que de réduire drastiquement les dépenses d’énergie, gaspillées par les écrans publicitaires, l’éclairage, les logements mal isolés, les déplacements en jets privés et autres absurdités, le pouvoir français s’enfonce dans une logique productivistes et climaticide à court terme. Et tout cela le jour d’une canicule sans précédent. Tout un symbole.


Une source : https://www.challenges.fr/france/emmanuel-macron-accueille-le-president-des-emirats-arabes-unis_821438

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.