Attaque de Gaza : BFM, propagande coloniale


Il y a une semaine, l’armée Israélienne attaquait la bande de Gaza en tirant des bombes qui détruisaient des immeubles d’habitation et massacraient des civils palestiniens, y compris des enfants.
Dans le même temps :


➡️ Dimanche 7 août, Alain Gresh, spécialiste du Proche-Orient, directeur du journal OrientXXI et ancien rédacteur en chef du Monde Diplomatique déclare sur la chaîne : «cette escalade a été déclenché par Israël», puis «C’est la quatrième ou cinquième guerre qu’Israël mène contre Gaza avec des centaines de gens tués». L’interview est supprimée des réseaux sociaux quelques heures plus tard. Interrogée, la chaîne prétend que cette suppression visait à «éviter toute manipulation».

➡️ Tous les jours suivants, Julien Bahloul, ex-porte-parole de l’armée israélienne et ex-journaliste de la chaîne israélienne I24News, qui appartient au groupe Altice comme BFMTV, intervient pas moins de 7 fois en 3 jours sur BFMTV. La chaîne pousse le vice jusqu’à présenter ce propagandiste de l’État israélien comme un simple «habitant de Tel-Aviv». Pendant 4 jours il va pouvoir dérouler tous les éléments de langage et les mensonges de l’armée coloniale, sans réelle contradiction.

➡️ À Gaza les tirs ont tué au moins 44 Palestiniens dont 16 enfants. Coté israélien, aucun mort n’est signalé. Ce n’est donc pas un «conflit» mais l’agression d’une puissance coloniale qui dispose d’une puissance militaire sans commune mesure avec les habitants de Gaza.

➡️ Pour rappel le petit territoire de Gaza, habité par 2 millions de personnes, subit un blocus israélien depuis des années. L’eau y est impropre à la consommation humaine et des maladies qui se propagent sont causées par la pollution de l’eau, rationnée par Israël. C’est une crise humanitaire organisée et délibérée pour briser la résistance palestinienne et en punir les habitants.

➡️ Faisons une analogie. C’est comme si, lors de l’attaque russe en Ukraine, des porte-paroles de l’armée russe avaient été invités sur les chaînes d’information tous les jours pour dérouler la propagande du Kremlin alors que la voix de journalistes dénonçant l’invasion étaient censurée. Inimaginable, non ? C’est pourtant ce qui se passe actuellement pour Gaza. Les chaînes des milliardaires intoxiquent les esprits depuis trop longtemps.

➡️ Pour en savoir plus sur Gaza et la situation en Palestine, consultez notre dossier :

Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don

Une réflexion au sujet de « Attaque de Gaza : BFM, propagande coloniale »

Les commentaires sont fermés.