? Qui sont les assistés ?


Alors qu’une partie de la gauche française a lancé une «polémique» indigne sur la «valeur travail» et «l’assistanat», immédiatement reprise et amplifiée par les médias dominants et la droite pour supprimer les minimas sociaux, quelques chiffres pour comprendre qui sont les vrais assistés :


? Fraude fiscale : 80 milliards d’euros par an. De son côté, la CAF évalue la fraude aux allocations sociales à 309 millions d’euros en 2021, après de nombreux contrôles. 240 fois moins.

? CICE : le «crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi» créé par François Hollande était un cadeau aux entreprises : une réduction d’impôts massive contre des créations d’emplois. 10 ans plus tard, ce dispositif a coûté 100 milliards d’euros. Et n’a pas créé d’emploi. 100 milliards de cadeaux au patronat. Largement de quoi financer les services publics et protéger les retraites.

? Intérêts de la dette : tous les mois, l’État français rembourse l’argent qu’il a emprunté aux banques, avec des intérêts. En 2022, ces intérêts ont été multipliés par 10 par rapport à 2021. Les 3 premiers mois de l’année, cela correspond à 2,17 milliards d’euros en cumulé soit près de 3,5 fois plus que durant toute l’année 2021. Les banques et les fonds de pension se gavent d’argent public, c’est une rente.

? Profits du CAC 40 : 73 milliards d’euros de bénéfices au premier semestre 2022. Record historique.

? Bénéfices des banques françaises : 32 milliards d’euros de bénéfices en 2021.

Voilà autant d’argent que les banquiers, les riches, les spéculateurs touchent sans travailler, sans rien produire.

? En parallèle, le RSA est fixé à 598€ en 2022. Et c’est cette somme dérisoire, permettant tout juste de survivre, qui est qualifiée «d’assistanat» !

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.