Grèce : contre la police dans les universités, révolte et répression

Depuis qu’il est arrivé au pouvoir en Grèce, le gouvernement de droite veut rétablir l’ordre par la force. Il a notamment décidé de déployer la police dans les universités, foyers de contestation. La mesure est combattue par les étudiants. La situation s’est tendue ces derniers jours :

➡️ Vendredi dernier, la police grecque a attaqué un concert organisé dans l’Université de Thessalonique. 5000 personnes ont été gazées pendant les chansons d’un artiste populaire, Thanassis Papakonstantinu. Cette répression a provoqué la colère de nombreux étudiants. La police universitaire a été déployée dans plusieurs campus du pays

➡️ Ce week-end de grosses manifestations ont eu lieu. Notamment dans la capitale, Athènes, où des milliers de personnes ont défilé avant de subir des charges policières, des tirs de grenades lacrymogènes et des coups de matraques. Face à ces provocations, la colère monte.

En Grèce comme en France, les néolibéraux veulent soumettre la jeunesse. Attaques sanglantes de free party et de mouvements lycéens et étudiants en France. Police universitaire et répression de concerts en Grèce. Face à la répression mondiale, révolte globale.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.