? Pas une bassine de plus : rendez-vous dans deux semaines dans les Deux-Sèvres


Retenez la date : 29 et 30 octobre. Dans deux semaines précisément, à Sainte-Soline dans les Deux-Sèvres.


Dans le marais Poitevin des «méga-bassines», sortes de lacs artificiels couverts de bâches en plastique, sont creusées pour irriguer l’agriculture industrielle, polluante et gourmande en eau. Ces «bassines» pompent l’eau de la nappe phréatique pour des champs de monoculture productivistes bourrés de pesticides. C’est la captation d’un bien commun au profit d’une minorité et au détriment de petits paysans. Avec les épisodes de canicules et de sécheresse historiques que nous venons de traverser, cet accaparement de l’eau n’est pas seulement absurde : il est criminel.

Depuis plusieurs mois des riverains, paysans, syndicalistes, écologistes et des anticapitalistes se mobilisent contre ces mégabassines. En mars dernier 7000 personnes se réunissaient dans les Deux-Sèvres pour dénoncer le creusement d’une gigantesque bassine de 220.000 m3 et 7 hectares. Auparavant plusieurs actions avaient eu lieu, notamment des sabotages. Mais les autorités et les lobbys de l’agriculture productiviste s’entêtent : ils veulent passer en force. Les travaux d’une mégabassine viennent d’être lancés sur la commune de Sainte-Soline.

Les 29 et 30 octobre, grande mobilisation pour mettre fin au chantier. Une pluralité de formes d’interventions et de présences créatives est prévue, à l’image de la diversité du mouvement, avec la présence conjuguée de ses forces écologistes, syndicales et paysannes. Comme à chaque mobilisation, la fête sera au rendez-vous avec de nombreuses interventions de groupes et artistes venus en soutien. Une mobilisation autant festive, familiale, conviviale que déterminée !

Plus de 130 organisations ont rejoint l’appel «Pas une bassine de plus». La guerre de l’eau aura bien lieu. Soyons nombreuses et nombreux à ce rendez-vous décisif.


Vidéo : Les soulèvements de la terre

2 réflexions au sujet de « ? Pas une bassine de plus : rendez-vous dans deux semaines dans les Deux-Sèvres »

Les commentaires sont fermés.