Le danger de l’extrême droite


“L’idéologie d’extrême droite est la principale source de terrorisme dans les pays occidentaux. La plus grande menace de terrorisme aujourd’hui provient de l’extrême droite, du néonazisme et de la suprématie blanche”.
Antonio Guterres , Secrétaire général de l’ONU, le 19 décembre 2022 à New-York


Rien que pour l’année 2022 :

  • 89 députés du RN à l’Assemblée Nationale française, propagande médiatique islamophobe et sécuritaire quotidienne sur les chaînes d’infos des milliardaires, banalisation des discours racistes au sommet de l’État, attentats, crimes et exactions fascistes, police en embuscade en France.
  • Extrême-droite nostalgique de Mussolini au pouvoir en Italie.
  • Projet de coup d’État fasciste déjoué en Allemagne en décembre, préparé par un aristocrate, une magistrate, des élus et militaires qui voulaient rétablir le Reich.
  • Poseur de bombe bolsonariste arrêté à Brasilia et manifestations séditieuses d’extrême droite au Brésil avant l’intronisation de Lula.
  • Tueries de masse contre les minorités et milices suprémacistes armées aux États-Unis.
  • Guerres et exacerbation des nationalismes partout.

L’extrême-droite est par essence terroriste. Elle impose son programme raciste et anti-social par la peur. Elle est défendue et soutenue par toute une frange de la bourgeoisie. Contre l’internationale fasciste et autoritaire, auto-défense populaire.

Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don

3 réflexions au sujet de « Le danger de l’extrême droite »

  1. Ça semble contradictoire avec les informations que l’on peut trouver [ailleurs](https://www.consilium.europa.eu/fr/infographics/terrorism-eu-facts-figures/).

    Après, Europol donne les tendances en Europe quand Guterres parle des « pays occidentaux ». Est-ce que la tendance est inversées aux États-unis au point de compenser la tendance en Europe ? Possible, ils ont eu leurs lot de massacre dans des écoles. Faudrait vérifier.

    Bref, ce sont des affirmations avec lesquelles je suis extrêmement méfiant en l’absence de données plus détaillées sur la méthodologie. Qu’est-ce qui est comptabilisé comme attentat terroriste ? Compte-t-on aussi les actions sur les biens ou faut-il qu’il y ai des morts. En fonction de quoi est-ce considéré comme « de droite » ou « de gauche » ? Si les attentats de gauche sont plus nombreux que les attentats islamiste, pourquoi les médias ne parle-t-ils que des attentats islamiste et jamais des attentats de gauche ? Il est très facile d’obtenir les chiffres que l’on veut selon la façon de compter. Pour un camp comme pour l’autre.

    Et démêler tout ça, c’est le travail qu’on attend d’un journaliste !

Les commentaires sont fermés.