Rome, Paris : les lieux de pouvoir repeints en orange contre les énergies fossiles

➡️ Le 2 janvier, les militants écologistes de Ultima Generazione ont repeint en orange la façade du Sénat italien, à Rome, pour exiger la fin des énergies fossiles et dénoncer le soutien de l’État italien aux extractions pétrolières.

➡️ Ce 4 janvier c’est Matignon, siège de la Première Ministre, qui était recouvert de peinture orange par des militants de Dernière_Rénovation, pour cibler Élisabeth Borne et alerter sur l’urgence écologique.

➡️ En 2021, la France était condamnée pour «inaction climatique» dans le cadre du «procès du siècle» à l’initiative de plusieurs ONG. La justice reconnaissait pour la première fois que l’État français avait commis une «faute» en ne respectant pas ses propres engagements de réduction des gaz à effet de serre. Le tribunal administratif avait fixé une date butoir, le 31 décembre 2022, pour que l’État atteigne les objectifs. Il ne l’a pas fait.

Le temps presse.


? : Rome : AGTW, Paris : Clément Lanot

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.