? 31 janvier : 2,8 millions de personnes dans la rue ! ?


Et maintenant ? Donnons-nous les moyens de gagner !


Ce mardi 31 janvier, il y avait 2,8 millions de personnes dans les rues des villes de France contre Macron. Ce sont 800.000 personnes de plus que la manifestation du 19 janvier, qui était déjà historique. C’est une vague populaire, l’une des plus grosses journée de manifestations de l’histoire de France.

? Des chiffres historiques

Ce mardi, nous étions 205.000 à Marseille, 80.000 à Toulouse, 65.000 à Nantes, 25.000 à Nice et à Tours, 22.000 à Rouen, 30.000 à Brest et à Montpellier, 50.000 à Saint-Étienne, 28.000 à Caen, 40.000 au Havre et à Clermont-Ferrand. Partout, c’est un record ou presque.

Mais il faut surtout regarder les villes moyennes pour voir l’ampleur de cette déferlante : 18.000 manifestant-es à Saint-Nazaire, ville qui compte 71.000 habitant-es. Presque un habitant sur trois a manifesté. À Orléans, ville pourtant réputé très sage : 30.000 personnes sur 117.000 habitant-es. Presque un sur quatre.

À Ancenis, près de Nantes, 6500 manifestant-es dans une commune qui compte officiellement 7500 habitant-es, avec des renforts venus des communes voisines. À Lannion, en Bretagne, 10.000 sur 20.000 habitants recensés !

? Et maintenant ?

➡️ Il est évident que cette mobilisation massive, en grève et dans la rue, ne concerne par que les retraites, mais tout un système, tout un monde porté par Macron. Celui des hausses de prix, de la précarité, de la baisse du chômage, du mépris et de la répression. Se limiter à la question des 64 ans serait une erreur.

➡️ Il est tout aussi évident que même si nous étions 4 ou 5 millions à manifester sagement et rentrer chez nous au bout de deux heures de marche tous les 10 jours, Macron ne bougerait pas d’un cil. Le temps du «débat», de la «bataille de l’opinion» est terminé. Nous l’avons gagné à plate couture. Sur ce plan, le gouvernement a perdu. Reste à le faire reculer. Et pour cela, seul le rapport de force importe. Si la prochaine date syndicale est dans une semaine ou plus, c’est la recette de la défaite.

Maintenant que nous sommes quasiment trois millions, l’avenir est à nous. Trouvons les moyens, collectivement, de triompher.

Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don

Une réflexion au sujet de « ? 31 janvier : 2,8 millions de personnes dans la rue ! ? »

Les commentaires sont fermés.