Faites comme Olivier, lisez Contre Attaque

Olivier est sous pression, il en a gros sur la patate. Ressembler à un bébé constipé quand on à 44 ans et qu’on a tout trahi, ça n’est pas facile. Et un salaire de ministre ne compense pas le fait d’être détesté par toute la population. Olivier a même besoin de gardes du corps pour se déplacer…

Olivier a donc besoin de décompresser. À l’Assemblée Nationale, il fait des mots croisés et il lit la revue Contre Attaque. Une lecture indispensable pour résister à la pensée dominante et réfléchir au sens du travail dans notre société. En plus, il y a des petites blagues, des détournements et des jeux. Et ça, Olivier, il apprécie.

Au menu, un dossier sur le «Meilleur des mondes» voulu par nos gouvernants : un panorama sur le contrôle, les nouvelles technologies de surveillance, la police du futur, les récits imposés par le pouvoir, la dystopie bien réelle qui s’installe…

Un décryptage de l’industrie nucléaire : son histoire, ses dangers, les mensonges de ses promoteurs et les nouveaux projets qui arrivent. Un sujet d’actualité brûlante avec la guerre en Ukraine et la relance de l’industrie nucléaire par Macron.

Une histoire des dissolutions, des années 1930 à l’attaque de Darmanin contre Nantes Révoltée en janvier 2022.

Un maximum de pages de tags, de banderoles, de détournements, de gags…
Des rubriques féministes, écologistes et enragées, des interviews…

Le tout en 68 pages en couleurs avec une couverture cartonnée pour 4€ seulement. Faites vivre un média indépendant, sans publicité ni subvention. Lisez et faites lire Contre Attaque.

➡️ C’est à commander facilement par ici (8€ frais de port compris, directement chez vous).

➡️ Pour 13€, vous pouvez recevoir dans votre boite aux lettres les deux numéros de Contre Attaque (celui de l’hiver, qui parle notamment d’antifascisme, de résistances, de la Commune, et celui qui vient de sortir).

➡️ Toutes nos revues, autocollants et œuvres sont disponibles sur notre boutique.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.