? Samedi 25 février : toutes et tous à Saint-Brévin contre le racisme

Saint-Brévin les Pins, paisible station balnéaire située à 50 kilomètres à l’Ouest de Nantes, sur la côte, juste en face de Saint-Nazaire sur la rive sud de la Loire. C’est dans cette commune de 12000 âmes que la crème du fascisme français compte déverser sa haine. Un centre de demandeurs d’asile doit voir le jour à Saint-Brévin, afin d’accueillir des personnes et familles exilées en attente de l’examen de leur dossier par l’État.

Samedi 25 février, les plus gros racistes de France vont converger dans notre département ! Ces réseaux se sont déjà mobilisés à Callac, petit bourg de Côte d’Armor, qui devait aussi héberger un centre d’accueil. À Callac, ces groupuscules ont semé la terreur : menaces de mort, intimidations d’habitants, manifestations racistes, violences et alertes à la bombe contre des journalistes.

Relayé par Cnews, un mouvement national de terrorisation raciste contre les centres d’accueil se structure dans toute la France. Une présentatrice de la chaîne de Bolloré a appelé à aller au rendez-vous raciste de Saint-Brévin. En plein mouvement social, ces gens montrent dans quel camp ils se trouvent : celui des puissants contre les faibles, celui des dominants contre les exclus, celui du racisme contre la solidarité. Pas question de laisser les fascistes faire la loi en Bretagne.

Samedi à Saint-Brévin, mettons un coup d’arrêt à cette escalade raciste sur notre territoire. Ce sont littéralement des nostalgiques de Pétain et d’Hitler qui tentent de s’implanter chez nous : militants pro-Zemmour, néo-nazis, royalistes… Ils n’ont pas leur place, ni à Saint-Brévin, ni ailleurs.

Trois rendez-vous ce samedi :

➡️ 10h : rassemblement à l’appel de la gauche citoyenne, Place Henri Baslé (place du marché) à Saint-Brevin.

➡️ De 12h30 à 14h : cantine solidaire et distribution de nourriture

➡️ 14h : mobilisation antifasciste, devant l’entrée du Super U de Saint-Brévin-les-Pins (sur le parking)

«À la suite du rassemblement, si le cœur vous en dit, retrouvons-nous pour une discussion collective afin de réfléchir ensemble aux différents moyens de poursuivre la lutte à Saint-Brévin et ailleurs», propose le collectif antifasciste du Pays de Retz.


L’appel complet du Collectif Anti Fasciste du Pays de Retz.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.