28 juin : émeutes partout


Soulèvement jour 2 : tour de France


Au lendemain du meurtre du jeune Nahel à Nanterre par un policier, la flamme de la colère se propage partout, pour la deuxième nuit de colère contre les violences policières.

Ce mercredi 28 juin à Nanterre, une puissante émeute a repris dès le début de soirée. Au milieu de la nuit, les émeutiers s’approchaient de la préfecture.

Plusieurs commissariats ont été pris pour cible, notamment à Trappes – des feux d’artifice ont été tirés dans le bâtiment – et Dammarie-les-Lys – envahi et incendié, ainsi que la mairie de Montreuil. Une mairie annexe près de Lille a été saccagée, des casques et des uniformes de police ont été récupérés. La mairie d’Evreux et le commissariat de Clichy étaient également en flammes.

À Asnières, un distributeur de billet a été attaqué à coup de disqueuse. À Vigneux-sur-Seine, un fusil sorti contre des caméras de surveillance. À Neuilly-sur-Marne, toutes les voitures de la police municipale ont été incendiées.

Une rame de tramway a été incendiée à Clamart, et le nombre de feux est incalculable dans tout le pays, de Roubaix à Toulouse. Dans de nombreux endroits, la police a dû reculer sous des déluges de feux d’artifice.

Vers 2h, des émeutiers ont pénétré dans la maison d’arrêt de Fresnes et tentent de libérer les prisonniers, le RAID a été envoyé.

Vers 3h, les CRS quittaient la cité Pablo Picasso de Nanterre sous les projectiles. Leurs camions ne pouvaient plus rentrer dans le quartier.

La préfecture de Paris a fait survoler la banlieue de la capitale par des drones.

La situation est déjà comparable voire plus intense que l’onde de révolte de l’automne 2005. À la différence près que la France traverse actuellement une crise de régime et qu’il existe de nombreux fronts de contestations contre le gouvernement autoritaire. Jusqu’où se répandra l’incendie ?

Un aperçu partiel en images du soulèvement en cours.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.

2 réflexions au sujet de « 28 juin : émeutes partout »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *