Intoxication aux jeux vidéos


«Chez les plus jeunes, ce qui conduit à une forme de sortie du réel, et on a le sentiment parfois que certains d’entre eux vivent dans la rue les jeux vidéo qui les ont intoxiqués».
Emmanuel Macron


Cette déclaration stupide permet de dépolitiser complètement la révolte en cours et de ne pas parler des violences policières. Le pire, c’est que l’imaginaire autoritaire, militariste et violent qui coupe du réel semble bien présent dans les rues, mais plutôt du côté des policiers lourdement armés.

Depuis des années, des policiers français arborent l’écusson à tête de mort tiré du film, également adapté en jeu vidéo, The Punisher. Un personnage tiré de l’univers Marvel, incarnant un policier ultra-violent qui tue et torture pour se venger. Le Punisher est une image de ralliement de l’extrême droite américaine, et plus récemment des forces de l’ordre françaises les plus agressives.

Quant aux unités anti-terroristes qui sont envoyées dans les rues de Lille, Lyon ou Marseille ces derniers jours avec un équipement militaire et qui tirent avec des fusils à pompe sur des civils, elles semblent tout droite sorties de Call of Duty. Ces policiers «d’élite» semblent avoir complètement perdu pied avec la réalité, et agissent face à la population comme s’ils étaient en guerre, ou chargés d’éliminer des terroristes. Ils tirent avec une facilité déconcertante, comme s’ils étaient hors du réel ou dans un jeu, comme si les personnes qui leur faisaient face n’étaient pas des êtres humains.

D’autres policiers sont parfois photographiés avec des références au film 300, grosse production Hollywoodienne qui met en scène de façon grossière la bataille entre les Spartiates et les troupes Perses pendant l’Antiquité. Un imaginaire caricatural opposant Orient et Occident, lui aussi largement repris par l’extrême droite.

L’imaginaire exporté par les grosses firmes de l’industrie culturelle nord-américaine infuse depuis des années des univers militaristes, brutaux et répressifs, mais jamais la révolte contre l’ordre établi. Leurs héros sont bien plus policiers ou militaires qu’émeutiers ou révolutionnaires.

Qui est intoxiqué ?

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *