Les macronistes veulent rendre obligatoire le portrait de Macron en mairie


Pour la première fois depuis la dictature du Maréchal Pétain, l’affichage du portrait du président sera obligatoire dans les mairies


Le 12 août, une photo a fait beaucoup rire sur les réseaux sociaux. À l’occasion d’un match de la coup du monde de foot féminin, on y voyait Prisca Thévenot, macroniste fanatique et secrétaire d’État chargée de la jeunesse assise dans une chambre avec une tasse au logo du SNU, à côté d’un portrait de Macron posé sur un chevalet. Une mise en scène grossière, qui révèle aussi le culte de la personnalité qui habite le clan macroniste.

Pour cause, Macron veut obliger toutes les mairies à afficher son portrait. C’est le sens d’une loi déposée par deux députés Renaissance, Masséglia et Dubré-Chirat, en mai dernier, en plein mouvement de contestation sociale. Voici ce que dit le texte : «il convient d’ancrer officiellement la tradition républicaine consistant à afficher le portrait officiel du président de la République au sein de chaque mairie. En représentant le garant de l’unité de la Nation, ce portrait se place aux côtés du drapeau tricolore et de la devise ‘Liberté, Égalité, Fraternité’ en tant que symboles pleins et entiers de notre république.»

La proposition a été adoptée en première lecture le 11 mai et doit repasser au Sénat. Actuellement, les mairies ne sont pas obligée d’afficher le portrait présidentiel. Et cela n’a jamais été le cas depuis la proclamation de la Troisième République en 1870. Certaines mairies font le choix de ne pas exposer le visage du président.

Le seul régime qui a rendu obligatoire le portrait du chef d’État dans les mairies n’était pas «républicain» ni «démocratique» : c’était Vichy. En octobre 1940, le ministre de l’Intérieur du régime de Vichy exige que le portrait de Pétain soit sur les murs «des établissements publics, notamment des préfectures et des mairies». Cette obligation sera supprimée à la Libération, rejetant le culte de la personnalité d’une dictature fasciste. En 2023, les macronistes veulent la remettre au goût du jour.

De là à considérer que le macronisme est un nouveau pétainisme, il n’y a qu’un pas…


La proposition de loi : https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/16/amendements/1011/AN/11

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.

2 réflexions au sujet de « Les macronistes veulent rendre obligatoire le portrait de Macron en mairie »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *