99,8% des français contaminés au glyphosate


Les résultats de cette étude avaient été publiés le 12 janvier 2022 dans la revue scientifique spécialisée Environmental Science and Pollution. Les chiffres sont sans appel : 99,8% des échantillons d’urine testés contiennent du glyphosate, un herbicide toxique.


Une dizaine de personnes en combinaison étanche vaporise un produit sur un champ de céréales

L’étude a été réalisée sur 6.848 participants volontaires de toute la France métropolitaine et à La Réunion. Avec la marge d’erreur, on peut considérer que la contamination de la population française à ce produit chimique est totale.

Les taux de concentration du pesticide sont plus élevés chez les hommes, les enfants et les agriculteurs, en particulier les viticulteurs du fait de l’utilisation intensive des pesticides dans les vignobles. Et ils diminuent avec l’âge. Le glyphosate est présent en plus grande quantité chez les consommateurs d’eau du robinet, Et les taux augmentent au printemps et en été, ce qui coïncide avec les périodes agricoles durant lesquelles les pesticides sont le plus utilisés.

Et encore, «les volontaires ne sont pas représentatifs de la population française. Ils étaient tous plus ou moins intéressés par les questions écologiques, mangeaient plutôt bio, faisaient de l’activité physique… Avec un échantillon plus représentatif, nous aurions certainement obtenu des concentrations en glyphosate encore plus fortes» explique l’un des responsables de l’étude.

Commercialisé par Monsanto à partir de 1974 sous le nom de «Round-up», le glyphosate est aujourd’hui le pesticide le plus utilisé en France et dans le monde. Il est suspecté d’être cancérigène, il affecte le développement neurobiologique, perturbe nos hormones, peut provoquer des malformation de fœtus… Le glyphosate est classé toxique pour les organismes aquatiques. Il est pourtant retrouvé dans la plupart des cours d’eaux européens.

Dès 1999, Monsanto «s’inquiétait sérieusement […] du potentiel mutagène du glyphosate», mais sans prendre aucune mesure. Monsanto avait même rémunéré des scientifiques pour produire, sous leur nom, des études rédigées par de l’entreprise. En décembre 2022, la Commission européenne a prolongé d’un an l’autorisation d’utilisation du glyphosate. À la mi-octobre, les Etats européens voteront pour une nouvelle prolongation.

Avant sa première élection, Macron avait promis une sortie du glyphosate en trois ans. Dès le printemps 2018, l’Assemblée nationale avait rejeté l’interdiction du produit chimique. En France, certains produits à base de glyphosate sont même homologués pour traiter un blé mûr juste avant la récolte,. Ce qui explique sa présence importante dans l’alimentation humaine, notamment dans les produits dérivés du blé comme le pain, des aliments de base.

Au ministère de l’agriculture se trouve un véritable militant de l’agro-industrie. L’ancienne directrice de cabinet de Marc Fesneau travaille aujourd’hui pour le lobby des pesticides. Lorsque Marc Fesneau était député macroniste, il a tenu à être être présent à 4h du matin à l’Assemblée pour voter contre l’interdiction du glyphosate. En mai dernier, une fois ministre, ne sachant pas qu’il était filmé, il avait ricané en disant à une interlocutrice à l’Assemblée «T’as vu, j’ai dit du bien des pesticides !» Avec 291 substances autorisées le pays se place ainsi à la troisième place de ceux autorisant le plus grand nombre de substances actives, derrière la Grèce et l’Espagne. Le glyphosate et les mégabassines font partie du même monde : celui d’une agro-industrie productiviste et nocive pour les humains comme leur environnement.


Les véritables éco-terroristes sont au pouvoir


Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don

4 réflexions au sujet de « 99,8% des français contaminés au glyphosate »

  1. Coucou les potes c’est important de mettre la source de la publication, je galère depuis 10min à la trouver <3

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *