L’autoroute du fascisme

➡️ En 2016 et 2017, un candidat estimait qu’il ne fallait pas imposer de nouvelles normes, vestimentaires, aux musulmanes, et dénonçait le “laïcisme” qui “divise” la société. À l’époque, il se présentait comme un barrage à l’extrême droite.

➡️ 6 ans plus tard, le même individu a fait du harcèlement de la communauté musulmane un sport national, allant jusqu’à traquer des adolescentes portant des robes amples pour les exclure des lycées. Le président Macron de 2023 traiterait le candidat Macron de 2017 “d’anti-républicain” et de “séparatiste”.

➡️ En septembre 2023, un représentant de l’extrême droite se félicite dans les médias que le gouvernement reprenne et “valide” ses idées.

➡️ Non seulement Macron est un menteur pathologique, mais il a embarqué toute une partie de la population française, c’est-à-dire son électorat composé de boomers plutôt aisés et encore centristes il y a 7 ans, vers des idées toujours plus réactionnaires, racistes et autoritaires. Macron est une machine à fasciser la société.


Montage : Caisses de grève et CA

Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *