Une manifestation de gauche contre l’antisémitisme et le racisme interdite à Paris !


Nous vivons un moment d’une extraordinaire gravité en France. Tout est manipulé, détourné, perverti. En particulier la lutte contre l’antisémitisme.


Ce dimanche 12 novembre, une «manifestation contre l’antisémitisme et les racismes et contre l’extrême droite» était organisée par la gauche à Paris, notamment à l’appel de la France Insoumise, de syndicats lycéens et étudiants. «Face aux discours et actes antisémites, islamophobes et contre toutes les formes de racisme. Faisons bloc» disait l’appel, soutenu également par l’organisation TSEDEK, composée de juifs et juives contre le colonialisme.

L’idée était de se réunir sans l’extrême droite devant le Vélodrome d’Hiver. Un lieu hautement symbolique, puisque c’est à cet endroit que la police française a raflé et parqué plus de 13.000 juifs en 1942, avant de les envoyer vers les camps de la mort, sur ordre de Pétain. Un antisémitisme historique, d’État, lié à l’extrême droite, qui a tué massivement. Contrairement au spectre «islamo-gauchiste» fabriqué par les médias et une certaine classe politique. L’histoire et les mots ont un sens, il était important de le rappeler.

Ce samedi après-midi, la LICRA – acronyme qui veut littéralement dire «Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme» – appelait à interdire cette manifestation CONTRE LE RACISME ET L’ANTISÉMITISME. Cette organisation, qui n’est plus qu’une succursale du gouvernement, préfère défiler avec le Rassemblement National et Reconquête, les héritiers des SS et des pétainistes le même jour. L’inversion est totale.

Dans son message, la LICRA interpellait la préfecture de police de Paris. Celle qui, précisément, avait organisé la rafle du Vel’ d’Hiv. Quelques heures plus tard, son souhait a été exaucé. La manifestation de gauche était interdite, soi-disant pour des raisons de dépôt trop tardif.

Non seulement les macronistes organisent une marche prétendument «contre l’antisémitisme» avec l’extrême droite, mais ils veulent empêcher ceux qui le veulent de manifester sans elle. En réalité, une manifestation aux mots d’ordre clairs, contre l’antisémitisme et le racisme, à l’appel de la gauche aurait détruit le narratif du pouvoir, qui tente de faire croire que la gauche serait antisémite. Il fallait liquider l’événement : seul le défilé appelé par la droite et l’extrême droite, avec les forces politiques pro-israéliennes, doit être visible ce dimanche. Nous vivons un épisode de manipulation absolue.

Cette dérive autoritaire est scandaleuse et irresponsable. Nous ne pouvons pas vivre dans un pays où seules les manifestations avec des fascistes et des racistes sont autorisées. Il faut être aveugle, sourd et profondément stupide pour ne pas voir que la question de l’antisémitisme est instrumentalisée pour un agenda gouvernemental et réactionnaire, invisibilisant un antisémitisme pourtant bien trop réel.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.

3 réflexions au sujet de « Une manifestation de gauche contre l’antisémitisme et le racisme interdite à Paris ! »

  1. Bon… Comment vous dire… Depuis 2016?
    Et les lois El khomri ( lois macron 1)…
    Vous êtes miens, je suis vous… SUDISTE de la première heure, nous y étions… Dernière ” buvette” devant les forces du “désordre”, https://www.youtube.com/watch?v=otLjcU7u5tA, à soutenir tous ceux et celles qui s’opposaient… Bref de toutes les manifs, de tous les soulèvements possibles? BONJOUR AUX FORCES DE LA DGSI, que je conchie… Bref , je suis vôtre? mais comment vous aider?
    Toute initiative de votre part, sera analyser et regarder….mais je ne suis pas dupe, je pense être fiché depuis un douzaine d’année, pas de problème , j’assume…Bien à vous, votre tâche est relayée sur de nombreux médias , tant elle est sourcée ET analysée, notamment sur Médiapart,
    Ma question, demeure, comment vous aider?
    La bise, un afficionadas…NA PASARAN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *