Inflation : la France, pire pays d’Europe de l’Ouest


«À partir du début du deuxième semestre 2023, le rythme d’inflation en Europe a commencé à s’infléchir puis à baisser, la France faisant figure d’exception […] Aujourd’hui, la France est le pays où les prix ont le plus augmenté depuis janvier 2022» selon une étude réalisée par l’institut Nielsen IQ et évoquée par BFM TV.


«Avec une hausse des produits de grande consommation qui a atteint 9,5% en septembre, seul son voisin belge fait pire en restant au-dessus de la barre des 10%». Et l’inflation cumulée depuis 2022 est la plus forte, avec une augmentation de 18%. Le magazine Capital, pas vraiment un repère de gauchistes, écrivait déjà en septembre que «l’inflation en France dépasse nettement celle de la zone euro».

Au même moment, notre ministre de l’économie Bruno Le Maire affirmait pour la quinzième fois que «le pic de l’inflation est derrière nous», et que la crise est terminée. Il osait même : «aucun pays en Europe n’a plus protégé ses concitoyens que la France» à l’antenne de BFM.

En septembre, le même Bruno Le Maire affirmait tranquillement que «les prix ont moins augmenté en France que chez tous nos grands voisins européens. Les décisions prises avec Emmanuel Macron pour protéger les Français ont été efficaces».

Non seulement c’était totalement faux, mais dans les pays voisins les gouvernements ont justement massivement augmenté les salaires pour faire face à l’inflation. C’est le cas en Allemagne, en Espagne, en Angleterre… Mais pas en France. À tel point que le salaire minimum chez nous est désormais plus bas que chez nos voisins, pourtant réputés «libéraux».

Ajoutons que le gouvernement envisage de multiples augmentations d’impôts et de taxes, et même un arrêt de certaines aides en 2024, notamment le déremboursement de médicaments, la fin des aides énergétiques, une taxe supplémentaire sur les autoroutes, des taxes sur les véhicules…

49,6 milliards d’euros ont été versés en dividendes, en France, en trois mois, annonçait la presse économique début septembre. Un record battu. Et les énarques du Trésor continuent d’émettre des OAT indexées sur l’inflation, c’est-à-dire des emprunts qui augmentent à la même vitesse que l’inflation, augmentant massivement les trous dans les caisses de l’État au profit des grandes banques et des spéculateurs.

Ce gouvernement ment sur tout, tout le temps, avec un aplomb absolu. Il est d’une dangerosité totale. Pendant que l’inflation explose sans aucune régulation avec une ampleur bien pire que partout ailleurs en Europe de l’Ouest, et que le Ministère de l’Économie distribue des milliards aux Marchés financiers, Bruno Le Maire nous prend pour des renflements bruns.

Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don

Une réflexion au sujet de « Inflation : la France, pire pays d’Europe de l’Ouest »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *