Glyphosate : la France s’abstient, l’Union Européenne l’autorise pour 10 ans de plus

Commercialisé par Monsanto à partir de 1974 sous le nom de «Round-up», le glyphosate est aujourd’hui le pesticide le plus utilisé en France et dans le monde. Il est suspecté d’être cancérigène, il affecte le développement neurobiologique, perturbe nos hormones, peut provoquer des malformations de fœtus… Le glyphosate est aussi classé toxique pour les organismes aquatiques. Il est pourtant retrouvé dans la plupart des cours d’eau européens.

Pire, nous sommes toutes et tous empoisonnés. Une vaste étude réalisée sur plus de 6000 personnes de toute la France avait été publiée le 12 janvier 2022 dans la revue scientifique spécialisée Environmental Science and Pollution. Et les chiffres sont sans appel : 99,8% des échantillons d’urine testés contiennent du glyphosate.

Avant sa première élection, Macron avait promis une sortie du glyphosate en trois ans, c’est-à-dire avant 2020. Dès le printemps 2018, l’Assemblée Nationale avait rejeté l’interdiction du produit chimique. En France, certains produits à base de glyphosate sont même homologués pour traiter un blé mûr juste avant la récolte. Ce qui explique sa présence importante dans l’alimentation humaine, notamment dans les produits dérivés du blé comme le pain, des aliments de base.

La commission européenne, totalement contrôlée par les lobbies, annonçait son intention de prolonger l’autorisation du glyphosate pour 10 années supplémentaires à la rentrée. Ce jeudi 16 novembre, les représentants des États membres de l’Union Européenne disent n’avoir «pas trouvé d’accord sur la proposition de renouvellement de l’herbicide».

La France s’est abstenue à Bruxelles, ce qui permet donc à l’Union Européenne le prolongement de l’autorisation pour 10 ans. Sans opposition, c’est le statu quo. Les promesses de Macron n’engagent que ceux qui l’écoutent encore.

10 ans de plus, c’est 10 ans d’agriculture chimique et polluante de plus sans entrave, ce sont des sols intoxiqués, ce sont des êtres humains et des animaux malades. C’est une victoire éclatante du lobby des pesticides, qu’on retrouve au niveau européen comme au ministère de l’agriculture français.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.

2 réflexions au sujet de « Glyphosate : la France s’abstient, l’Union Européenne l’autorise pour 10 ans de plus »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *