Vers un “confinement olympique”


Augmentation monstrueuse du prix des transports, spéculation immobilière, quadrillage policier massif, expulsion d’étudiants, déportation de SDF : les Jeux Olympiques prévus l’été prochain seront un laboratoire de ce que le futur promet de pire.


Le 29 novembre, dans Le Parisien, le préfet de Paris annonçait la mise en place dans la capitale d’un QR code pendant la compétition olympique, afin de limiter le droit de circulation dans certaines zones. Sauf si les personnes s’inscrivent sur une plateforme numérique dédiée, où il faudra notamment justifier de son domicile, pour obtenir un QR code, permettant d’obtenir un «Pass JO» numérique.

Ce 7 décembre, Le Monde explique que le préfet d’Île-de-France envisage la mise en place d’un «confinement olympique» pour les franciliens afin d’éviter l’engorgement des transports. Le préfet «évoque des tensions préoccupantes et le fait qu’à certains endroits, le plan de transport ne permettra pas d’acheminer les spectateurs à cause du seuil de saturation» et que, pour acheminer les spectateurs, il faut «dissuader tous les autres voyageurs» de se déplacer.

Ce sont des mesures néolibérales et liberticides. Néolibérales parce que l’État ne met pas les moyens nécessaires pour fournir des transports publics convenables pour tout le monde, et liberticides parce que, pour palier à ces manques, il veut limiter la circulation. Les humains sont ainsi considérés comme des flux à réguler en fonction des impératifs du pouvoir. Il s’agit de retirer le droit de circuler à la population, une liberté fondamentale.

Ces deux mesures, le QR code et le confinement, ont été présentées comme «exceptionnelles» au moment de la pandémie. Nous étions trop peu à mettre en garde à l’époque. Les autorités ont profité de la crise sanitaire comme prétexte pour expérimenter des moyens de contrôle des corps inédits dans l’histoire humaine. À présent, ces moyens sont déployés pour une «simple» compétition sportive. Comme toutes les mesures «d’exception» imposées au nom de «l’urgence», elles finissent par se généraliser.


Le clan Macron va toujours le plus loin possible dans l’ignominie tant qu’il ne rencontre pas de résistance


Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don

Une réflexion au sujet de « Vers un “confinement olympique” »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *