Gaza : rafle et traitement inhumain de civils palestiniens


Des images glaçantes nous parviennent chaque jour de l’enclave palestinienne. À la violence de la guerre coloniale et des bombardements israéliens s’ajoutent d’autres images. Celles d’une armée d’occupation barbare qui humilie ses prisonniers.


Deux photographies présentant des groupes de prisonniers palestiniens, à moitié nus, assis ou agenouillés et surveillés par des militaires israéliens

Des photographies de plusieurs dizaines de civils palestiniens captifs, à genoux et à moitié nus, parfois les mains liées dans le dos et les yeux bandés, ont été partagées par un reporter fasciste israélien sur les réseaux sociaux. Le journaliste Yinon Magal se gargarise ainsi des traitements inhumains et dégradants subis par les civils palestiniens entre les mains des militaires israéliens.

Ces corps déshumanisés, alignés dans le froid, sont ceux de civils : il s’agirait pour la plupart d’entre eux, selon des journalistes palestiniens, de pères de familles kidnappés par l’armée israélienne dans des écoles de l’ONU au nord de la bande de Gaza. Un habitant a déclaré à Haaretz que l’armée avait arrêté tous les jeunes hommes vivant dans la ville de Beit Lahya.

Parmi ces Palestiniens, le journaliste Diaa Al Kahlou, rédacteur en chef du média New Arab, a été formellement reconnu. Il ne pouvait pas déménager dans le Sud parce qu’il avait une mère âgée et un enfant handicapé. Bien sûr, l’armée coloniale affirme de son côté qu’elle «a arrêté et interrogé des centaines de suspects liés à des activités terroristes, et [que] beaucoup d’entre eux, y compris au cours de la dernière journée, se sont rendus à nous».

L’un de ces détenus palestiniens, qui a été relâché ce matin après son arrestation la veille par l’armée israélienne d’occupation à Beit Lahiya, raconte au média Quds News Network : «Les soldats de l’occupation nous ont déshabillés lorsqu’ils nous ont arrêtés dans le nord de la bande de Gaza, nous ont mis dans des camions et nous ont emmenés au bord de la mer, après nous avoir bandé les yeux. Ils nous ont placés dans le froid, sans vêtements, et nous sommes restés jusqu’à minuit ligotés sans bouger. Ensuite, ils ont ordonné à certains d’entre nous de rentrer chez eux et en ont maintenu d’autres en détention. Nous sommes rentrés à pied, nus, et avons pu constater que la plupart de nos maisons avaient été incendiées et volées».

Ces images atroces rappellent celles de la prison d’Abu Ghraib, en Irak, où les troupes américaines avaient torturé et dénudé des prisonniers, ou les régimes fascistes du 20ème siècle. Elle doivent être montrées partout et ces arrestations doivent être dénoncées pour ce qu’elles sont, c’est-à-dire des prises d’otages s’accompagnant de traitements inhumains et dégradants.

En Cisjordanie, des milliers d’arrestations de palestiniens ont lieu depuis le 7 octobre. Des soldats israéliens avaient publié sur les réseaux des vidéos où on les voyait en train de rafler des hommes totalement nus, avant de les charger dans des bus ou de les humilier, les yeux bandés, en diffusant l’hymne israélien.


Rien n’est épargné au peuple colonisé. Ni le fracas des bombes ni les humiliations barbares. Le monde doit savoir.


Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don

3 réflexions au sujet de « Gaza : rafle et traitement inhumain de civils palestiniens »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *