Belgique : désarmement d’une usine Lafarge


Dans la nuit du vendredi 8 au samedi 9 décembre 2023, une cimenterie Lafarge située à Overijse en Belgique a été désarmée dans le cadre des journées d’action contre le béton.


Dans un communiqué de revendication, les anonymes qui ont mené cette action disent avoir «ciblé matériellement les infrastructures du site et les moyens de transport des matériaux» et avoir laissé «une variété de messages créatifs».

Le communiqué précise : «nous n’avons même pas eu à rentrer par effraction. Les destructeurs sont tellement en sécurité qu’ils laissent leurs portes ouvertes» et explique que ce n’était qu’un «tour de chauffe. Nous appelons aux actions d’occupation, de blocage et de désarmement partout où les ordures participent activement à la destruction de ce qu’il reste à sauver».

Sur ce site Lafarge se trouvait une banderole annonçant cyniquement : «Building progress for people and the planet». Un greenwashing honteux alors que la filiale belge du groupe s’est récemment associée au pétrolier Total, entreprise écocidaire par excellence.

Cette action est réalisée en solidarité avec les personnes inculpées suite au désarmement de l’usine Lafarge à Bouc-Bel-Air près de Marseille il y a un an.

Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *