Nantes : blocus lycéen contre la loi Darmanin


La jeunesse sauve l’honneur dans ce climat politique catastrophique.


Mardi 16 janvier, c’est devant le lycée Guist’hau, dans le centre-ville de Nantes, qu’une centaine de lycéens et lycéennes se sont retrouvé-es dès 6h30 pour bloquer l’établissement afin de contester la Loi Darmanin. «Une loi discriminatoire» qui met en pratique des mesures souhaitées par le Front National.

Visuellement, le blocus était impressionnant : un énorme tas de poubelles et de barrières bloquant l’entrée principale avant de se transformer en gros feu de joie. Même en période de grand mouvement social, il est rare qu’un lycée soit bloqué avec une telle audace. La police est intervenue avec les pompiers pour éteindre les flammes.

La semaine dernière, c’est au lycée Monge qu’une mobilisation avait lieu contre la Loi Darmanin. C’était le11 janvier, les lycéen-nes ont bloqué cet établissement du nord de Nantes, malgré les intimidations policières, et avec le soutien de syndicalistes, d’étudiant-es et d’enseignant-es solidaires.

Avant les fêtes, le 21 décembre, plusieurs universités et lycées avaient été bloqués en France contre le racisme d’État, notamment à Strasbourg, Lyon et Paris. Et le 22 décembre, Guist’hau était déjà en mouvement. Les lycéen-nes ont aussi participé aux manifestations organisées à Nantes, notamment le dimanche 14 janvier, et promettent de redescendre dans la rue dimanche prochain.


Ces étincelles encore isolées venues des facs et des lycées annonceront-elles une mobilisation plus large en 2024 contre l’autoritarisme et le racisme au pouvoir ?


Pour suivre l’actualité des luttes lycéennes nantaises, suivez la page de la Coordination Lycéenne Autonome sur Instagram : @clan.nantes

Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *