Cachan : lycée insalubre, riposte lycéenne


À Cachan, en banlieue parisienne, se trouve l’un des plus gros lycées d’Île-de-France avec 2600 élèves. Cet établissement public et populaire illustre à lui seul la destruction méthodique de l’enseignement par les autorités et le mépris infini de l’État contre la jeunesse des périphéries.


Dans ce lycée, un bout du plafond s’est effondré, une fuite d’eau a eu lieu dans une classe, des murs sont en ruine, il y a des rats, des salles sans chauffage où l’on grelotte en hiver et même des suspicions d’amiante. Aucune condition n’est réunie pour étudier dans des conditions normales.

Pendant que le lycée de Cachan s’effondre, abandonné par l’État, les établissements privés réservés aux bourgeois, comme Stanislas, obtiennent des millions d’euros de subvention pour que les enfants de bonnes familles étudient dans les conditions les plus luxueuses.

Face à ce scandale, une pétition a été lancée, sans suite. Des alertes du personnel ont été formulées depuis des mois, elles ont été ignorées. Les enseignants ont même fait valoir leur droit de retrait, et la mairie à elle aussi dénoncé l’insalubrité du lycée. Mais l’État et la région Île-de-France n’ont répondu que par du mépris. À Cachan, 2600 lycéens et des dizaines de personnels travaillent dans des conditions humiliantes et dangereuses.

La jeunesse a encore relevé l’honneur de ce pays de plus en plus apathique. Ce mardi matin, un blocus lycéen a eu lieu contre l’insalubrité, mais aussi contre la répression selon certains lycéens interrogés. La police municipale venue aux abords du blocus a été chahutée et un de ses véhicules retourné. Puis face aux charges de la police, des affrontements ont eu lieu. Des élèves ont été interpellés.


La solidarité avec les lycéen.ne.s qui se battent concrètement contre le saccage de l’enseignement public et le mépris des autorités doit être soutenue.


Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don

3 réflexions au sujet de « Cachan : lycée insalubre, riposte lycéenne »

  1. Bravo à eux ! Là-haut ils ne comprennent que la violence, c’est la seule chose qui leur fait un peu peur. Peut-être que cette cloche de Pécresse va entendre cette fois. J’espère que les jeunes interpellés seront vite relâchés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *