23 Mars à Nantes : manif familiale contre le tri social


La préfecture en prévoyait 200, ce sont finalement plus de 3000 personnes qui ont foulé le pavé à Nantes contre l’école à deux vitesses imposée par la macronie


Les autorités s’attendaient clairement à un flop, et pourtant les actions menées toute la semaine ne sont pas parvenues à épuiser le monde de l’éducation. Au contraire, vendredi ont eu lieu de nombreuses opérations école ou collège mort, deux lycées étaient bloqués à Nantes et les personnels ont fait le tour des établissements pour mobiliser encore plus de monde dans tout le département.

La manifestation d’aujourd’hui, du miroir d’eau à la croisée des trams en passant par la rue de Strasbourg et le Cours des 50 Otages, était joyeuse et familiale. Des enfants partout, beaucoup de parents qui constatent chaque jour que l’école ploie sous les coups d’un gouvernement en guerre sociale, et des personnels d’éducation méprisés au plus haut point qui relèvent la tête depuis des semaines.

L’ambiance est bon enfant avec un slogan déployé sur les remparts du Château des Ducs, ou encore avec une foule séparée en groupes de niveaux avant le départ en manifestation. Peu d’offensivité toutefois, l’objectif est de massifier avant tout et la manif défile calmement dans les rues.

Comme jeudi dernier, la manifestation se termine par un sit-in à la croisée des trams, où les personnes se dispersent peu à peu en ayant en tête une date importante : jeudi 28 mars, les parents veulent refuser de déposer leurs enfants dans les établissements. Et l’on parle déjà d’une première semaine d’avril en grève reconductible massive. Le 2 avril sera une journée de grève nationale et sera l’occasion de reconduire le combat pour les jours suivants. À suivre.

Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *