Paris 29 mai : Troisième nuit pour la Palestine


La gare Saint-Lazare envahie, le Parlement approché


Le 29 juin, pour la troisième nuit consécutive, des milliers de personnes ont crié dans les rues de Paris leur solidarité avec la Palestine.

La situation était plus tendue que les soirs précédent, avec un fort dispositif policier qui a d’abord nassé le rassemblement pour empêcher un départ en manifestation, et ont massivement gazé les premiers rangs.

Des cortèges sauvages ont tout de même eu lieu, avec notamment l’envahissement de la gare Saint-Lazare, beaucoup d’énergie, une foule scandant «si Gaza brûle, Paris aussi». Une manifestation s’est reformée plus tard sous la pluie, et a approché l’Assemblée Nationale autour de minuit.

Les policiers, en roue libre, ont organisé des tabassages nocturnes dans une rue sans lumière, et étaient tellement excités qu’ils ont cassé la portière d’un de ses fourgons.


De violentes arrestations ont eu lieu jusque dans les tunnels du métro.


Luc Auffret, Timothée Forget, CLPress, Samidoun, Cerveaux non disponibles

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.

5 réflexions au sujet de « Paris 29 mai : Troisième nuit pour la Palestine »

  1. La grande bourgeoisie au pouvoir en France est complice des crimes contre l’humanité, alors unissons nous tou.te.s pour envahir la capitale pour nous en séparer.

  2. Que les organisations politiques se revendiquant révolutionnaires , appellent la population et l’ensembe des organisations sociales et environnementales à envahir les rues de la capitale le 9 juin prochain plutôt qu’à aller voter. Qu’elles oublient enfin leur minable score des moins 5% dans les urnes pour faire un carton plein dans la rue. Unissons nous pour envahir l’ensemble des capitales européennes et nous séparer de la grande bourgeoisie au pouvoir ou leur union europeene représente la complicité des crimes contre l’humanité

  3. Bonjour Contre Attaque, il y a 5ans aux élections européennes , 21 listes sur 34 n’ont pas dépassé 1%des voix. Aujourd’hui il y a 38 listes et peu importe le résultat et le taux de participation parce que cela ne changera rien. La grande bourgeoisie (complice des crimes contre l’humanité) conservera son pouvoir institutionnel ( Mairies, préfectures, assemblée nationale, sénat) et cela jusqu’au trône du roi facsiste de France. Pour l’union Europenne ce n’est que l’union de l’ensemble des institutions des grands bourgeois et la concurrence
    des peuples ainsi que des projets antisociaux et ecocidaires . Pour être entendus le 9 juin prochain oublions les urnes, oublions l’entre soi et unissons nous spontanément pour envahir les rues des capitales Européennes avant d’atteindre Strasbourg et parlement européen et le soir de cette mascarade électorale, les chiens de garde de la pensée réactionnaire et conservatrice (médias de masse) se sentiront obligé d’arrêter leur cirque pour diffuser le fruit de la victoire populaire et Européenne du 9 juin prochain au monde entier. L’internationale ecosociale doit devenir gagnante pour tous les peuples et le monde du vivant en générale, parce que le reste c’est de la merde dont il faut des maintenant se séparer.

  4. Voter c’est pas un truc de ouf, m’enfin prendre 15mn tout les quelques années pour le faire n’empêche pas d’agir le reste du temps. Les fachos, les ultralibéraux, votent, eux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *