Ritchy Thibault, militant harcelé par les autorités, veut “arracher une vie meilleure”


Il n’a que 20 ans, et collectionne déjà une impressionnante série de gardes à vue pour son engagement.


Ritchy Thibault, militant harcelé par les autorités, veut "arracher une vie meilleure"

Malgré l’acharnement judiciaire et policier qu’il subit depuis plusieurs mois, le jeune activiste, auteur, journaliste, étudiant et travailleur à la fois, Ritchy Thibault, fait face et sort son premier livre «Arrachons une vie meilleure» aux éditions Massot, en librairie le 29 août mais à commander en avant première dès aujourd’hui. Il s’agit d’un manifeste «face aux périls qui guettent l’humanité» mais aussi et surtout un livre d’espoir et de détermination à poursuivre la lutte.

Dès 14 ans, Ritchy, fils d’une famille Tsigane et engagé dans les luttes sociales, occupe les ronds points et rejoint le mouvement des Gilets Jaunes dès 2018. Il ne cesse depuis de s’indigner face à la montée du fascisme et les violences d’État, réclamant une justice sociale et une vie meilleure pour toutes et tous.

À tout juste 20 ans, son livre est une «invitation à mettre dans les poubelles de l’histoire un vieux monde pourri jusqu’à l’os, afin de construire dès maintenant des jours meilleurs !» Le jeune auteur ne se contente pas de sombres constats, il appelle à engager la lutte, collectivement, solidairement, sans quoi rien ce sera gagné.

Après une première partie qui recense les multiples sources d’indignation qu’il constate à travers son vécu de l’injustice sociale, du racisme, de la catastrophe écologique en cours… il apporte une esquisse de nos capacités à lutter collectivement. Dans une seconde partie, il s’attache à présenter la diversité des formes de luttes et nous rappelle que, face à ce monde, l’action révolutionnaire s’impose. Une troisième partie de son livre invite des témoignages de trois autres jeunes militants qui s’interrogent sur le monde qu’ils veulent voir advenir demain.

Un ouvrage nécessaire dans une période si trouble. Dans le cadre du lancement de la prévente, nous vous invitons à soutenir son travail en commandant son livre.

C’est aussi une manière d’apporter du soutien à ce jeune activiste visé par une répression démesurée. Arrêté et placé en garde en vue à de multiples reprises ces derniers mois, la dernière fois il y a seulement quelques jours, lors d’une rafle policière à l’occasion de la manifestation contre le projet Greendock à Gennevilliers. Une arrestation qui lui ajoute une nouvelle convocation le 17 juin prochain. Mais la répression et les tentatives d’intimidation ne l’atteignent pas. Rien n’est plus fort que ses convictions.

Quand on lui demande comment il supporte l’enfermement et les menaces policières régulières, il nous répond : «Tu sais, quand t’as vu le GIGN débarquer chez toi dès 3 ans… ça définit ton rapport à la police».

Ritchy Thibault, issu d’une famille de voyageurs, est également engagé dans la lutte contre l’antitsiganisme. Une lutte souvent oubliée des milieux militants, alors que le racisme n’a jamais cessé contre cette population qui a été victime de génocide lors de la seconde guerre mondiale. Le militant et étudiant nous rappelle que l’histoire, même la plus sombre, ne doit jamais être oubliée.

Alors qu’il s’apprête à sortir son premier livre, il subit à nouveau une vague d’intimidations policière et judiciaire. C’est tout d’abord un procès qui l’attend le 9 août suite à une plainte de Macron pour les propos tenus par Ritchy Thibault lors du salon de l’agriculture : «on est dans le pays de la révolution française, le pays qui fait tomber la tête des monarques». Des propos qui lui ont valu 48h de garde à vue et des poursuites judiciaires devant le tribunal de Paris pour menace de mort à l’encontre du président de la République.

Début mai, c’est un nouvel appel des services de police qui le convoque le 3 juin 2024 au commissariat dans le cadre d’une enquête préliminaire pour «menace de crime ou délit contre un élu public» suite à une plainte de Jordan Bardella. Ce dernier a déposé plainte contre Ritchy pour des propos tenus dans une émission le 16 Mars 2023 dans laquelle il avait affirmé face au président du RN qui se sentait menacé : «Oui, le fascisme est une menace à éradiquer».

Des poursuites qui s’inscrivent également dans un contexte général d’intimidation policière que subit le militant, régulièrement contrôlé de manière tout à fait arbitraire dans l’espace public.

Dans ce contexte de criminalisation des luttes sociales, il est important de ne pas laisser Ritchy Thilbault seul. Un rassemblement est prévu le lundi 3 juin à partir de 13h30 devant le commissariat de Boulogne-Billancourt au 24 avenue André Morizet, avant l’audition de Ritchy dans le cadre de l’enquête préliminaire qui fait suite à la plainte de Bardella et le 9 août à partir de 12h devant le tribunal judiciaire de Paris à porte de Clichy dans le cadre de son jugement pour “menace de mort” contre Macron.


Un tribune de soutien est à signer ici


Photo : Politis

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.

4 réflexions au sujet de « Ritchy Thibault, militant harcelé par les autorités, veut “arracher une vie meilleure” »

  1. Soyons unis derrière les valeurs sociales et environnementales jusqu’à la révolution parce que le reste… C’est de la merde

  2. Il a aussi été “exfiltré” par la Maud Vergnol et cie lors du débat fumeux à la fête de l’Humanité entre le roussel et l’edouard (philippe). Maud Vergnol journaliste à L’Humanité…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *